À la UneCinémaJusticeSénégalSociété

Sénégal: «Cirque noir», la série à couper le souffle qui fait débat à Dakar

Au Sénégal, une série diffusée sur les réseaux sociaux fait encore polémique. Cette fois ci, il s’agit de « Cirque noir« , dont la bande-annonce est sortie la semaine dernière, et qui a fait l’objet d’une plainte de l’ONG islamique Jamra.

Publicité

C’est une première dans l’histoire du cinéma Sénégalais. Les producteurs, le scénariste et des acteurs de la série « Cirque noir » ont été arrêtés ce lundi 16 août, puis six d’entre eux ont été déférés au parquet hier mardi, à la suite de la plainte de l’ONG islamique Jamra, pour attentat à la pudeur, outrage public et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs. C’est une affaire qui a soulevé un débat dans le pays. 

D’habitude, le litige est géré par le conseil national de régulation de l’audiovisuel, mais cette fois-ci, la série « Cirque noir » est uniquement diffusée sur les réseaux sociaux et non pas à la télévision. Donc l’ONG a dû se tourner vers la division de lutte contre la cybercriminalité de la police pour déposer plainte, le mercredi 11 août. 

Des images et des propos jugés pornographiques sont dans la série, selon Mame Mactar Gueye, vice-président de Jamra. Il prend pour exemple une scène où une femme se dénude pour rejoindre un homme dans son lit. Une scène qui met en danger les « valeurs socio-culturelles » et « la santé mentale et morale des enfants », selon lui.

Sur les réseaux sociaux, cette affaire a créé le débat. D’un côté, des internautes choqués dénoncent une série de « perversion » qui « banalise la sexualité ». De l’autre, certains défendent la liberté de création des artistes, alors que les séries sénégalaises sont régulièrement attaquées.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page