DiversSénégal

Sénégal/ Déclaré mort à l’hôpital, un bébé arrive vivant à la morgue avant de mourir

Une situation assez étrange s’est passée à l’hôpital régional de Kaolack. Un nouveau-né a été déclaré mort dans ledit hôpital et est arrivé vivant à la morgue avant de décéder par la suite.

Un bébé a été déclaré mort à l’hôpital régional de Kaolack, dans le centre du pays. Transporté à la morgue, les services des pompes funèbres ont constaté qu’il était encore vivant. Mais contre toute attente, l’enfant est finalement décédé plusieurs heures après.

Pour élucider cette affaire, Dr Kalidou Ly, porte-parole des médecins, a tenu à rendre publiques certaines informations lors d’une conférence de presse. En effet, dès la naissance, l’enfant avait des soucis respiratoires.

Sénégal/ Déclaré mort à l'hôpital, un bébé arrive vivant à la morgue avant de mourir

Il s’agit d’un ictère néonatal avec des complications cérébrales qui ont nécessité un placement en photothérapie. Ce qui aurait sûrement rendu l’enfant inconscient. Quelques temps après, une aide infirmière informe que l’enfant est mort, sans toutefois aviser la sage-femme ni le médecin de garde ce jour là. Ces derniers étaient occupés par un autre accouchement.

Conduit de ce fait à la morgue, les services de la morgue vont constater que le nouveau-né est toujours en vie. Ils ont tout de suite alerté le personnel de la pédiatrie pour vérifier que l’enfant était bel et bien en vie. Ramené en service de néonatologie, l’enfant âgé d’une dizaine de jours a finalement succombé après plusieurs heures passées en réanimation.

Lire aussi: Kenya: une fillette de 6 ans torturée à mort par son père et sa belle-mère

Le vendredi dernier, le père du nouveau-né a décidé de porter plainte au commissariat central de Kaolack. Le commissaire s’est lui même rendu dans le centre hospitalier pour s’imprégner de la situation. Le procureur de la république a quant à lui ouvert une enquête samedi dernier selon un communiqué publié dimanche.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page