Sénégal

Sénégal: le maître d’une école coranique condamné pour avoir enchaîné ses élèves

Un tribunal sénégalais a condamné mercredi à deux ans de prison avec sursis Cheikhouna Guèye, le maître d’une école coranique où les élèves fugueurs étaient enchaînés, une affaire divisant le pays entre traditions et droits de l’enfant, emprise religieuse et autorité de l’Etat.

Trois enfants au total, dans une de ces écoles (coraniques) du village de Ndiagne, étaient les infortunés victimes de ces pratiques barbares. Ils étaient enchaînés pour éviter toute fugue.  Des assistants ont déclaré la semaine dernière lors du procès que les enfants étaient enchaînés à la demande des parents pour étouffer toute tentative de fugue.

Publicité

Le 24 novembre, ce sont des villageois voisins, qui avaient donné l’alerte. Un enfant avait réussi à s’échapper. Ces jeunes voulaient tout simplement retrouver leurs parents. Ces derniers se sont vus condamnés à la même peine d’emprisonnement avec sursis, pour avoir été de mèche dans ces traitements que les uns qualifient d’ « impensable » à ce 21è siécle. Le métallier qui avait fabriqué les chaînes est également condamné à deux ans d’emprisonnement avec sursis.

Des peines qui ont été jugées « bien légères » par le responsable local d’Amnesty International ainsi que toutes les  ONG, des organismes de protection des droits humains.

Ils posent une seule question à l’Etat sénégalais : « Comment au Sénégal, en 2019, peut-on voir encore de telles images ?

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer