JusticeSénégal

Sénégal/Procès en appel: Khalifa Sall reste en prison

Le maire de Dakar, Khalifa Sall, va devoir s’habituer à la vie carcérale. Ce jeudi, la Cour d’appel a confirmé sa condamnation de 5 ans de prison ferme et au remboursement d’1,8 milliard de francs CFA.

Le candidat à l’élection présidentielle Sénégalaise, Khalifa Sall, avait saisi la juridiction après sa condamnation doublée d’une amende de 5 millions de francs CFA.

Avec 7 autres autres de ses collaborateurs, Khalifa Sall est accusé de détournement de deniers publics dans l’affaire dite de la “caisse d’avance” de la ville de Dakar.

Publicité

Lors du procès, ses avocats s’étaient retirés pour dénoncer la décision du président de la Cour d’appel de Dakar de joindre au fond du dossiers, les exceptions de nullité qui avaient déjà été soulevées.

Pour sa part, le juge Demba Kandji avait rejeté les demandes d’annulation de la procédure en se basant sur un arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO.

Cette juridiction, qui avait été saisie par les robes noires de l’édile de Dakar, avait stipulé, dans un arrêt, que les droits du maire à un procès équitable, à l’assistance d’un conseil lors de la procédure et à une présomption d’innocence ont été bafoués.

Le maire de Dakar et ses collaborateurs ont été inculpés le 7 mars 2017 pour “association de malfaiteurs, détournement de deniers publics, escroquerie portant sur les deniers publics, faux et usage de faux dans des documents administratifs, complicité de faux et usage de faux”.

Tags

Fatou Oulèye SAMBOU

Bonjour Je suis journaliste-productrice sénégalaise. J'aime parler d'actualité, de culture, et de sport. Je suis une passionnée de la vie et de ses merveilles: les voyages, le monde digital, le tourisme, le cinéma et la musique. Je vois toujours le bon côté des choses. Je vous donne rendez-vous sur Afrikmag pour des infos de qualité. fifi.sambou@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer