À la UneCoronavirusMonde
A la Une

Singapour va payer ses citoyens pour faire des bébés

Singapour offre un paiement unique pour encourager les couples à avoir des bébés pendant la pandémie de coronavirus.

Le vice-premier ministre du pays a déclaré que cette incitation contribuerait à rassurer les personnes qui subissent une pression financière et s’inquiètent pour leur emploi.

Publicité

« Nous avons reçu des informations selon lesquelles la Covid-19 a poussé certains futurs parents à reporter leurs projets de parentalité », a déclaré Heng Swee Keat aux législateurs lundi.

« C’est tout à fait compréhensible, surtout lorsqu’ils sont confrontés à l’incertitude de leurs revenus », a-t-il ajouté.

Heng a déclaré que cette rémunération aiderait les parents à faire face aux dépenses, mais il n’a pas confirmé le montant qui serait versé.

Malgré une réponse de santé publique largement réussie à la pandémie, l’économie de Singapour a été plongée dans une profonde récession.

Le PIB a diminué de 12,6 % au deuxième trimestre par rapport à la même période de l’année précédente, marquant « la plus forte baisse jamais enregistrée », selon les économistes.

Singapour a l’un des taux de natalité les plus bas du monde, une statistique que les gouvernements successifs ont tenté sans succès d’inverser.

Le taux de fécondité n’est plus que de 1,14 naissance par femme, selon son organisme national de statistiques.

Pour qu’un pays se repeuple naturellement, les femmes doivent avoir 2,1 bébés en moyenne – bien que la plupart des pays développés se situent maintenant en dessous de ce niveau, car la diminution de la proportion de couples et l’importance moindre des rôles traditionnels des sexes ont fait chuter les taux de fécondité dans le monde entier.

Publicité 2

Singapour s’efforce d’inverser la tendance depuis les années 80, avec des campagnes publiques encourageant la natalité et une foule d’incitations financières et fiscales qui n’ont pas réussi à enrayer son effondrement.

« Comme de nombreux pays développés, les principaux défis démographiques de Singapour sont la faible fécondité et le vieillissement de la population », a écrit le gouvernement dans un rapport de 2011. « Notre objectif est de parvenir à une population durable qui soutienne à la fois la croissance économique et la cohésion sociale, afin que Singapour reste dynamique et vivable. »

Crédit photo : theindependent

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page