MondePolitique

Le site internet de la diplomatie russe piraté

C’est une information qui a été révélée par le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova. Il affirme que le site internet de la diplomatie russe a bel et bien été piraté et que des experts sont à pieds d’œuvre pour déterminer l’origine de l’attaque.

«Le site a été piraté. Par qui, nous ne savons pas, c’est ce que les experts essaient de déterminer», a précisé Maria Zakharova, porte-parole de la diplomatie russe à la radio Govorit Moskva. Toutefois, il  faut préciser que ce piratage n’a pas empêché l’accessibilité du site.


Cette attaque n’est pas sans précédent. Comme le rapporte la chaîne américaine CNN, un hacker se faisant appeler The Jester prétend avoir déjà piraté dans le passé le site du ministère russe des Affaires étrangères, allant jusqu’à y laisser un mot.

Le site internet de la diplomatie russe piraté

«Camarades ! Nous interrompons les publications régulières prévues sur le site du ministère russe des Affaires étrangères pour vous faire part d’un message important», fait savoir le message en question. «Laissez tomber. Vous êtes peut-être en mesure de bousculer les nations qui sont autour de vous, mais c’est l’Amérique. Personne n’est impressionné», a-t-il ajouté.

En octobre, les Etats-Unis avaient accusé la Russie de procéder à des attaques informatiques contre les institutions américaines. Des accusations «sans fondement», avait estimé Dmitry Peskov, porte-parole du Kremlin.

Tags

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée +224-669-00-03-21 aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer