People

People: Le fils d’Amber Rose victime d’homophobie, elle réagit!

Amber Rose n’a pas apprécié l’attitude des internautes envers son fils, Sébatian. Ce mercredi 21 Mars 2018, l’actrice s’est exprimée dans les stories de son compte Instagram pour répondre aux  différentes attaques des « haineux » .
Le petit Sebastian a été victime d’insultes homophobes suite à une vidéo de lui apprenant avec plaisir, que son idole Taylor Swiift, l’avait invité à son concert.
 «Spéciale dédicace à tous les hommes hyper masculins et à toutes les femmes ignorantes et stupides qui disent qu’un garçon de 5 ans est gay parce qu’il aime Taylor Swift. C’est pour cette raison que les enfants se tuent. Et c’est aussi exactement pour ça que notre société est complètement foutue » , a-t-elle écrit.

« Aimer un certain type de musique ne vous fera pas ‘choisir’ votre sexualité, bande d’abrutis. Nous le laissons être lui-même. Il peut écouter n’importe quelle musique qui lui plaît, il peut aimer n’importe quelle couleur qu’il souhaite et on le laisse se passionner pour tout ce que son petit cœur désire. Faisons mieux pour la génération suivante, les gars. Grandissez et apprenez à vos enfants à aimer et à ne pas haïr » .

Publicité

« Peu importe s’il est gay ou hétéro quand il sera plus grand, il sera entouré des personnes les plus incroyables et aimantes, qui le soutiendront, quoi qu’il arrive », conclut-elle .

Sebastian est le fils d’Amber Rose et de son ex-mari, le rappeur Wiz Khalifa. Même si le couple s’est séparé en 2014, les deux ont gardé de très bons termes pour le plus grand bonheur du garçon.

crédit photo: dallasblack

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer