CamerounSociété

Cameroun: La sorcellerie mise en cause dans le déraillement du train ayant fait plusieurs morts

En Afrique, à une tragédie ou à un décès, l’on trouve toujours un coupable ou des explications. C’est ce qui vient de se passer au Cameroun, tout récemment, suite au déraillement du train 152 de Camrail.  Dans cet accident, on évoque dans les milieux traditionnels, la sorcellerie comme ultime responsable.

Cameroun: La sorcellerie mise en cause dans le déraillement du train ayant fait plusieurs morts

Publicité

Et pour conjurer le mauvais sort afin de mettre fin  à la série noire, des chefs traditionnels voire des dignitaires, originaires du département du Nyong-et-Kellé, dont Eseka, -lieu du drame-,  ont organisé dimanche dernier, des rites traditionnels, à l’endroit de leurs ancêtres. Objectif, les apaiser dans leur colère.

Selon les explications fournies, on fait état de ce que, des esprits maléfiques sont en quête de sang humain, ou de sacrifices qui seraient à l’origine de l’accident du train, qui a fait officiellement 79 morts et 600 blessés.

Cameroun: La sorcellerie mise en cause dans le déraillement du train ayant fait plusieurs morts

selon nos confrères de koaci, à Eseka,lieu du drame, “l’on a pu voir, des religieux, des dignitaires traditionnels et quelques personnalités politiques proches du pouvoir et de l’opposition pendant la cérémonie qui a reçu l’autorisation des autorités administratives”

Des forces de sécurité encadraient la cérémonie qui à en croire les traditionalistes, se voulait une cérémonie de  purification, fondée sur la croyance selon laquelle les ancêtres de cette partie du pays, ont besoin de sang humain. Cependant, au Cameroun, cette pratique divise.

Certains camerounais n’y croient pas et pensent que, seule l’erreur humaine est à la base de ces multiples accidents, rien d’autres.

Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer