Afrique

Soudan : L’ancien président El-Béchir assigné à résidence à Khartoum

Démis de ses fonctions jeudi, Omar El-Béchir est assigné à résidence à Khartoum, a confirmé le commandant des Forces de soutien rapide (RSP) du Soudan.

« El-Béchir n’a pas quitté le pays », a déclaré le lieutenant-général Mohamed Hamdan Daqlo dans une déclaration télévisée.

Publicité

Jeudi, l’armée soudanaise a chassé El-Béchir, qui gouvernait le Soudan depuis 1989, après des mois de protestations contre son régime.

L’armée a également créé un conseil militaire pour diriger le pays pendant une période transitoire de deux ans.

Le lieutenant-général Daqlo a déclaré que la répression d’El-Béchir contre les manifestations pacifiques « a incité les forces armées à prendre le contrôle de la situation et à le chasser du pouvoir ».

Interrogé sur le procès d’El-Béchir devant la Cour pénale internationale (CPI), M. Daqlo a déclaré que « la décision appartenait au peuple soudanais ».

« Le Soudan est sur le point de former un nouveau gouvernement élu, qui décidera de la forme de la prochaine étape et jugera toutes les personnes qui ont commis des crimes contre le peuple soudanais, y compris El-Béchir lui-même ».

La CPI a délivré deux mandats d’arrêt contre El-Béchir pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité dans le cadre du conflit dans la province occidentale du Darfour.

Crédit photo : euronews

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page