À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Soudan/ Mauvaise nouvelle pour L’ex-président Omar El-Béchir

Le Soudan et ses autorités ont pris leur décision: l’ancien président Omar El-Béchir sera transféré vers la prison de Scheveningen pour y être jugé. Accusé de crimes contre l’humanité, Omar El-Béchir rechignait à se rendre à la Cour Pénale Internationale.

Publicité

L’ex-président du Soudan, Omar El-Béchir qui a dirigé le pays d’une fer pendant une trentaine d’années pourrait se retrouver rapidement devant la Cour Pénale Internationale. C’est ce qu’ont annoncé les autorités soudanaise ces dernières heures. « Le Conseil des ministres a décidé de remettre les personnes recherchées à la Cour pénale internationale« , a déclaré la ministre Mariam al-Mahdi, selon l’agence officielle Suna, lors d’une rencontre avec le nouveau procureur général du tribunal basé à La Haye, Karim Khan, en visite hebdomadaire à Khartoum.

La Cour Pénale Internationale avait émis un mandat d’arrêt contre Bechir dans l’affaire du Darfour. En effet, environ 300 000 personnes seraient mortes et près de 2,5 millions personnes ont été déplacées, durant les premières années de violences , notamment dès 2003. C’est en tout cas les chiffres en vigueur d’après les Nations unies. Omar El Bechir aura donc l’occasion de dire sa part de vérité sur les accusations contre lui.

En plus de l’ex-président Béchir, le Soudan va aussi remettre à la Cour Pénale Internationale deux autres personnalités de l’ancien régime. Selon les informations en provenance de Khartoum, il s’agit de l’ex-ministre de la Défense de Béchir et d’un gouverneur. Ce sera la seconde fois qu’un gouvernement livre un président africain à la CPI, après Laurent Gbagbo.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page