Sport
A la Une

Taekwondo: le centre culturel sportif ivoirien à son Président du Conseil d’Administration

La décision est tombée comme on pouvait s’y attendre. Le Président ivoirien vient de prendre une importante décision en conseil des Ministres concernant le Taekwondo en Côte d’Ivoire.

Le Grand Maître Bamba Cheick Daniel (CN 7e DAN Kukkiwon) est désormais le premier Président du Conseil d’administration (PCA) du centre sportif, culturel et des TIC ivoiro-coréen Alassane Ouattara. C’est la grosse information du conseil des ministres tenu au palais de présidence, qui a illuminé le microcosme sportif ivoirien ce mercredi 1er décembre.

Publicité

« Au titre du ministère de la promotion des sports et du développement de l’économie sportive ,le conseil a donné son accord en vue de  la nomination de monsieur Bamba Cheick Daniel en qualité de Président du Conseil d’Administration du centre sportif, culturel et des TIC ivoiro-coréen Alassane Ouattara », a fait savoir le ministre de la Communication et des Médias Amadou Coulibaly, le porte-parole du gouvernement dans la lecture du communiqué sanctionnant le conseil des ministres tenu mercredi 1er décembre au palais de la présidence au plateau.

C’est une récompense bien méritée pour celui qui a porté et dirigé pendant douze ans la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD). L’on se souvient qu’il y a quelque temps le Chef de l’Etat ivoirien en inaugurant ce joyau avait voulu par la même occasion voir celui-ci être le centre et la maison de formation des futures élites du Taekwondo Africain.

Publicité 2

Le Grand Maitre « ODANE » travaillera au rayonnement de ce centre avec le futur Directeur Général qui sera recruté par appel à candidatures.

Dressé sur une superficie de 8.882 m2, le centre sportif, culturel et des TIC ivoiro-coréen Alassane Ouattara comprend un gymnase de 1400 places, un centre culturel et des bureaux. Il a été inauguré le 28 octobre dernier lors de la célébration des 60 ans de relations entre la Côte d’Ivoire et la Corée du sud, en présence du Chef de l’État ivoirien, Alassane OUATTARA, du Grd Maître Kim Young Tae et une kyrielle d’invités de marque. Cette infrastructure multifonctionnelle a coûté 6,5 milliards de FCFA dont 1,3 milliards à l’Etat de Côte d’Ivoire et 5,2 milliards Fcfa à la Corée du Sud à travers l’Agence Coréenne de Coopération Internationale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page