Tchad
A la Une

Tchad : une amende infligée aux femmes qui refusent les demandes en mariage

Les femmes qui refusent une demande en mariage à Mangalmé, dans le nord-est du Tchad, doivent désormais payer une amende, appelée « amchilini. »

Selon la BBC, le Conseil supérieur islamique de la région a décidé que le montant devait se situer entre 23 et 39 dollars pour les femmes et 15 dollars pour les hommes.

La Ligue tchadienne des droits de la femme a lancé le hashtag #StopAmchilini pour dénoncer cette décision, estimant qu’elle est illégale, car elle viole une loi nationale garantissant la liberté de consentement au mariage.

Le Conseil islamique affirme que sa décision est inspirée par le Coran. Les mariages forcés sont fréquents au Tchad, les jeunes filles mineures en étant les victimes habituelles.

En dépit d’une loi adoptée en 2015 qui interdit les mariages d’enfants, 60 % des femmes âgées de 20 à 24 ans ont été mariées alors qu’elles étaient encore enfants, selon les chiffres de l’Institut tchadien de la statistique.

Crédit photo : bbc

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page