Afrique

Afrique – Terrorisme: la révélation troublante de la Fondation Mo Ibrahim…Des chiffres inquiétants.

Les chiffres sont effroyables! Selon la fondation Mo Ibrahim, le nombre des attaques terroristes perpétrées sur le continent africain a augmenté de plus de 1000% entre 2006 et 2015. C’est ce qui ressort d’un récent rapport publié par cette fondation.

Selon l’agence ecofin qui rapporte l’information, le rapport a été publié en marge de l’édition 2017 du forum de la fondation du milliardaire anglo-soudanais. Intitulée «L’Afrique à un point  de basculement» (Africa at a tipping point), l’étude révèle que 3 093 attentats ont été recensés en 2015 contre 271 seulement, en 2006. Ce sont au total, environ 12020 attaques terroristes qui ont été enregistrées sur la période 2006-2015.

Afrique - Terrorisme: la révélation troublante de la Fondation Mo Ibrahim...Des chiffres inquiétants.

Plusieurs pays du continent figurent sur la liste de ces attaques. Le Nigeria apparaît comme celui qui a été le plus touché. Le géant ouest-africain compte 17930 personnes qui ont trouvé la mort dans les attaques perpétrées par les terroristes. La Somalie, où les islamistes Shebabs semblent régner en maîtres, vient à la deuxième place de ce sombre tableau avec 6278 victimes décédées. La République Démocratique du Congo occupe la dernière marche du podium avec 2 577 morts.

Les citoyens ordinaires restent les principales victimes des attaques terroristes (35,8%), devant les militaires (19,9%), les policiers (10%), les officiels locaux (8,1%), les dirigeants d’entreprise (5,3%), les officiels étrangers (3,3%) et les leaders religieux (3%).

Afrique - Terrorisme: la révélation troublante de la Fondation Mo Ibrahim...Des chiffres inquiétants.

Les bombes ou explosifs, et les armes à feu sont les armes les plus utilisées par les terroristes. Le rapport dénombre au cours de la décennie sous revue, 41,9% des attaques avec des bombes et explosifs, et 40,6% avec des armes à feu.


Les shebabs somaliens et Boko Haram sont les deux groupes terroristes les plus meurtriers en Afrique.

Le manque d’opportunités économiques, le chômage qui touche massivement les jeunes africains et le déficit de démocratie seraient, selon l’étude, les principaux facteurs qui expliquent l’explosion des attaques terroristes sur le continent. Près de 30 millions de jeunes africains étaient sans emploi en 2015, et 60% de la population du continent est âgée de moins de 25 ans. En 2050, l’Afrique comptera 452 millions de personnes âgées de 15 à 24 ans.

Hartman N'CHO

Je suis Hartman N'CHO, journaliste professionnel ivoirien, aimant la lecture, la musique, les voyages. Merci de retrouver mes articles de politique, économie, et sports... sur www.afrikmag.com. Contactez-moi sur hartman.ncho@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page