Divers

Togo : André, un détenu Equatorien décède à la prison civile, ce lundi (photo)

L’information a été rendue publique par le président du Mouvement Martin Luther King (MMLK), ‘’La Voix des sans Voix’’, Pasteur Edoh Komi, à travers un communiqué parvenu à notre rédaction.

A cet effet, le MMLK, écrit:

Publicité

“Les décès des détenus  dans les prisons du TOGO et surtout à Lomé  sont devenus courants. Pour cause, le surpeuplement de cette prison,  la mauvaise alimentation, les détentions préventives trop longues et le manque des soins médicaux appropriés”.

“ANDRÉ, de  nationalité équatorienne (Équateur)  est détenu  pour trafic de drogue, il y a plus de 3 ans à la prison civile de Lomé, mais pas encore jugé. Logé dans le bâtiment 2 des  prévenus, il a fait une crise, ce matin du 25 juillet 2016, mais n’a pu être assisté en temps convenable. Il est mort avant l’arrivée des secours. Ces derniers  ont attendu plus de deux heures avant d’arriver à la prison et le dégât fut irréparable.

Togo : André, un détenu Equatorien décède à la prison civile, ce lundi (photo)

Le MMLK appelle les autorités togolaises à améliorer davantage les conditions carcérales au Togo,  car les détenus ne sont pas des personnes condamnées pour l’éternité,  mais ils sont encore utiles pour la nation  après la période carcérale ».

                                                                                                                                            Yao Junior L.

Tags

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée +224-669-00-03-21 aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer