Sport
A la Une

Un joueur du PSG suspecté d’avoir menti au sujet d’une agression

Le milieu de terrain espagnol du PSG Ander Herrera aurait été dépouillé mardi soir au Bois de Boulogne par une prostituée. Mais sa version des faits est contestée par les professionnels du secteur.

Selon un journaliste du Point, et les informations confirmées plus tard par l’AFP, Ander Herrera, dont l’identité a été révélée plus tard, a été braqué par « un travesti » pendant qu’il était arrêté au feu rouge, la semaine dernière  vers 20h, rue Sainte Marguerite dans le 16ème arrondissement parisien.

5

La personne en aurait profité pour ouvrir la portière et voler le téléphone portable du joueur et son portefeuille qui contenait 200 euros.

« Il n’y a pas eu de violence », a de son côté précisé à l’AFP l’entourage du joueur, qui a détaillé les circonstances du vol. « Ander Herrera revenait du Parc des Princes où il participait à un workshop, une série d’opérations avec des partenaires du PSG, comme c’est le cas plusieurs fois au cours de la saison au Parc », a raconté cette source.

Cette source argue que « l’objectif de sa démarche est que la personne soit interpellée et que ça ne se reproduise pas », et si le joueur avait quelque chose à se reprocher, dans ce haut lieu de la prostitution parisienne, il n’aurait pas prévenu la police.

Pourquoi cette version est contestée ?

Cette version, soutenue par la star du PSG, est cependant contestée par les travailleurs du sexe. Une travailleuse du sexe n’a aucun intérêt à braquer un potentiel client. C’est le meilleur moyen pour elle et les autres de ne plus en avoir. Nous n’avons que la version du joueur pour l’instant et on aimerait savoir ce qu’il s’est passé, a expliqué Thierry Schaffauser, travailleur du sexe et membre du Syndicat du travail sexuel en France (Strass), selon le journal  »Libération ».


1

Dans l’émission ne Touche pas à mon poste, une travailleuse du sexe a également émis des doutes quant à la version de l’Espagnol. « Aucune prostituée ne travaille à proximité d’un feu parce que cela peut provoquer des accidents ou des carambolages » a-t-elle soutenu. Avant de renchérir:  »On essaye de laisser 20 ou 30 m pour que la voiture ait le temps de s’arrêter ».

Qu’en dit le PSG ?

Et bien, rien. Le club de la capitale n’a pas souhaité communiquer sur l’affaire. Ander Herrera était bien présent ce week-end sur les pelouses de ligue 1 et devrait disputer demain soir la rencontre retour de ligue des champions contre Leipzig.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page