À la UneCoronavirusSanté
A la Une

Un nouveau coronavirus du porc susceptible d’infecter les humains

Il se nomme SADS-CoV, le nouveau coronavirus découvert chez le porc. Une nouvelle étude met en garde quant à la capacité du virus à infecter les cellules humaines.

Alors que le monde médical travaille d’arrache pieds pour la naissance d’un vaccin contre la Covid-19, à presqu’un an de l’avènement du virus dans le monde, voilà qu’un nouveau coronavirus surgit. Le SADS-CoV qui veut dire Coronavirus du syndrome de la diarrhée aiguë porcine se révélait inoffensif chez l’homme jusqu’à la parution d’une nouvelle étude dans PNAS.

Publicité

D’après le document, le virus devrait dorénavant représenter une menace pour l’humain, il est contagieux et par ailleurs dangereux pour la santé humaine. « Alors que de nombreux chercheurs se focalisent sur une potentielle émergence des bêtacoronavirus comme le SARS et le MERS, les alphacoronavirus pourraient en fait s’avérer une menace tout aussi importante, sinon plus, pour la santé humaine, vu leur capacité à sauter rapidement d’une espèce à une autre », avertit Ralph  Baric, professeur d’épidémiologie à l’université de Caroline du Nord et coauteur de l’étude.

Le SADS-CoV est de la même famille que le coronavirus à l’origine de la pandémie de la COVID-19, le SARS-CoV-2, mais il appartient à un genre différent : le premier est un alphacoronavirus et le second, un bêtacoronavirus. Il est cependant du même type que les deux autres alphacoronavirus circulant chez l’humain et à l’origine de rhumes bénins, le HCoV-229E et le HCoV-NL63.

Un document paru en 2004, par le Docteur Stéphane Pillet du Laboratoire de bactériologie‐virologie, Hôpital Nord, CHU, Saint‐Étienne, le SRAS ( coronavirus responsable du syndrome respiratoire aigu sévère) avait réussi son passage de l’animal à l’homme et avait fait de nombreuses victimes au cours de l’hiver 2002-2003.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page