Cameroun

Cameroun: Un professeur d’Université abattu lors d’une fusillade

La famille du professeur Paul Mbufong ainsi que ses nombreux collègues et étudiants restent inconsolables depuis l’annonce du décès de cet universitaire chevronné. Enseignant au département d’anglais à la Faculté des Arts de l’université de Bamenda, le professeur a trouvé la mort dans la localité de Bambui lors d’une récente fusillade entre l’armée camerounaise et des séparatistes ambazoniens .

Professeur Mbufong a été atteint par balles alors qu’il allait au travail. Il a rendu l’âme plus tard à l’hôpital à Bamenda“, rapporte la radio équinoxe ce vendredi aux premières heures de la matinée.

Publicité

Paul Mbufong était également le directeur des affaires administratives à l’école normale de Bambili non loin de Bamenda. Il a perdu la vie dans cet affrontement. «Il est mon conférencier, la journée a été triste pour nous aujourd’hui. Il a été blessé par balle et transporté à l’hôpital central de Bamenda. Malheureusement, il n’a pas survécu», a raconté un étudiant à notre consœur Mimi Mefo de la radio Équinoxe. Au cours de cette fusillade, un soldat aurait également été abattu.

Très tôt dans la matinée, des tirs ont été entendus à Bambui comme l’indiquent plusieurs sources locales. Bambui est située à environ 18km de Bamenda, chef lieu de la région du nord-ouest.

Des affrontements opposent les forces de défense du Cameroun aux séparatistes anglophones depuis trois jours“, rapporte une autre source locale.

A l’origine de ce regain de tension, l’attaque d’un poste de police par les séparatistes. Aux dernières nouvelles, le corps du défunt se trouverait à la morgue de l’hôpital central de Bamenda.

 

Crédit photo: daily news

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer