À la UneEurope
A la Une

Une solution saline au lieu du vaccin COVID : une infirmière allemande au cœur d’un scandale

L’infirmière allemande accusée d’avoir injecté une solution saline au lieu du vaccin COVID-19 a déclaré qu’il s’agissait « d’un incident ponctuel »; rapportent nos confrères de Deustche Welle. Plus de 8 000 personnes pourraient être touchées, ont indiqué les autorités.

Une infirmière accusée d’avoir injecté aux gens une solution saline au lieu du vaccin COVID-19 a déclaré qu’elle l’avait fait pour sauver son emploi, selon le témoignage de son avocat jeudi.

Publicité

Quelque 8 557 personnes qui ont reçu un vaccin entre le 5 mars et le 20 avril pourraient avoir été touchées et ont été appelées pour une réinoculation dans le district de Frise, dans le nord de l’Allemagne, dans l’État de Basse-Saxe, ont indiqué les autorités.

« Je suis totalement choqué par cet épisode », a écrit sur Facebook Sven Ambrosy, un homme politique local de la Frise.

Comment l’infirmière a-t-elle réagi ?

La femme de 40 ans est accusée d’avoir utilisé la solution saline au moins six fois en avril dans un centre de vaccination.

L’avocat de la femme, Christoph Klatt, a déclaré à l’agence de presse DPA qu’il s’agissait « d’un incident ponctuel ».

Elle avait paniqué après avoir cassé un flacon de vaccin – et par peur d’être renvoyée, elle avait rempli le flacon de solution saline pour continuer à faire son travail.

Les injections administrées aux patients contenaient le vaccin, juste dilué avec une solution saline, a déclaré Klatt.

Mais les enquêteurs soupçonnent que la femme l’a fait beaucoup plus de fois que les six fois qu’elle a admis. Les témoignages au centre de vaccination ont évoqué la possibilité qu’un plus grand nombre de personnes soient touchées. L’infirmière a finalement été licenciée.

Bien que les autorités aient déclaré que le motif de l’infirmière n’était pas clair, elles ont noté qu’elle avait exprimé des opinions sceptiques sur les vaccins dans les publications sur les réseaux sociaux.

Son avocat a déclaré jeudi qu’il n’y avait aucun motif politique derrière cet acte.

Publicité 2

Les citoyens concernés réagissent « très prudemment »

Environ 3 600 personnes touchées ont pris de nouveaux rendez-vous de vaccination avec le district, et environ 2 000 autres personnes ont également contacté la hotline d’information, ont indiqué les autorités. 

« Les citoyens réagissent très prudemment », a déclaré mercredi une porte-parole du ministère de la Santé de l’Etat.

Bien que la solution saline soit inoffensive, la plupart des personnes qui ont été vaccinées en Allemagne au cours des mois de mars et avril étaient des personnes âgées, qui ont tendance à avoir un risque élevé de maladie grave si elles sont infectées par COVID-19.

Un porte-parole du ministère de la Santé de Basse-Saxe, rien n’indique que de graves infections au COVID-19 se soient produites à la suite d’injections de solution saline. 

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page