JusticeUSA
A la Une

USA: Comme Floyd, une autre Afro-américaine interpellée avec un ”genou sur le cou”-Vidéo

Genou sur son cou, une autre Noire a subi à peu près les mêmes traitements que ceux infligés par la police américaine à George Floyd le Noir dont la mort a secoué le monde entier. La nouvelle victime a été violemment interpellée par la police à Chicago sur un parking.

C’est de l’injustice sous toutes ses formes, aux Noires. C’est bien à cela que renvoie cette nouvelle interpellation violente par police d’une noire américaine à Chicago. Pour avoir essayé d’entrer dans un centre commercial qui avait été pillé puis fermé mais dont elle n’avait pas connaissance, Mia Wright, une jeune femme noire s’est vue tirée de sa voiture par les cheveux puis étalée au sol, genou sur son cou par la police.

Publicité

Dans une vidéo filmée à l’insu de ces derniers, on voit la jeune femme en train d’assister impuissamment à la démolition de sa voiture. On y distingue bien une troupe d’agents affairée à matraquer une voiture stationnée devant un centre commercial jusqu’à en briser une vitre. Plusieurs personnes ont été tirées hors du véhicule dont l’une, Mia Wright a été jetée au sol.

La jeune femme de 25 ans se verra alors clouée au sol, genou sur son cou par l’un des policiers.

« L’officier m’a attrapée. J’avais les cheveux attachés en chignon. Il m’a attrapée par le haut de mon chignon et m’a tirée hors du véhicule. Ils m’ont jetée par terre, et il a commencé à mettre son genou sur mon cou » a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse rapporté par Chicago Tribune.

En pensant à George Floyd qui a été tué une semaine auparavant dans les mêmes conditions, Mia Wright a avoué qu’elle souffrait d’anxiété. « J’ai de l’anxiété maintenant. Je ne peux pas dormir. J’ai dû aller voir un médecin. J’ai dû aller aux urgences », a-t-elle confié à la même tribune.

Benjamin Crump, l’avocat de la famille de George Floyd, s’est saisi de la vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux pour dénoncer qu’il s’agit d’un incident « absolument honteux ». Soutenant la cause de la jeune femme, il a déclaré que « Cela ne peut pas continuer à se produire en Amérique », en pointant du doigt les bavures policières qui se manifestent sous de mauvais jours.

Publicité 2

Comme châtiment aux responsables, seulement deux des policiers impliqués ont été révoqués, a indiqué le Chicago Tribune.

​Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom a déclaré de son côté avoir ordonné de supprimer la technique du « genou sur le cou » des cours de formation des forces de l’ordre dispensés dans son État, car elle « met en péril la vie de l’Homme ».

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer