SociétéUSA

USA: pour faciliter la vente de stupéfiants dans une prison, il engrosse plusieurs gardes pénitentiaires

Nombreux sont les prisonniers qui usent de toutes les stratégies pour survivre dans les prisons au monde. C’est le cas du prisonnier Tavon White qui a eu l’une des idées les plus atypiques pour commercialiser les stupéfiants en sa possession dans la prison de Baltimore aux Etats-Unis.

Selon nos sources, l’homme a eu l’idée d’entretenir des relations sexuelles avec quatre gardiennes afin de mettre sur le marché les stupéfiants dans ladite prison. Certains se demanderont comment cela a bien pu se faire malgré la présence des caméras installées dans toute l’enceinte de la prison et le monde qui s’y trouve. La corruption et la cupidité ont joué en sa faveur. Car cette prison indique-t-on est réputée pour ses agents corrompus.

Publicité

Tavon White aurait aussi usé de son charme pour arriver à cet exploit. Pire l’homme a engrossé les quatre gardes pénitentiaires avec lesquelles il entretenait ses relations sexuelles dans la prison américaine. La gardienne Katera Stevenson, l’une d’entre-elles, a avoué avoir eu des relations sexuelles avec le chef de gang.

Il avait été condamné à une peine de 20 ans et était le chef d’un gang redouté dans ladite prison. Il serait celui qui faisait la pluie et le beau et temps à la prison de Baltimore. « C’est ma prison. Vous comprenez ça ? Je suis très sérieux… C’est moi qui décide de tout et qui fais ma loi dans cette prison », avait-il déclaré fièrement.

A 43 ans aujourd’hui l’homme beigne toujours dans cette avilissante et dégradante sphère de la drogue qui n’honore guère sa descendance. Il faut indiquer que la malice conduit parfois à des actes peu recommandables.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page