Les vérités de Didier Drogba sur le football ivoirien

1

Le jeudi dernier, Didier Drogba, ex-capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire, était l’invité de l’émission Radio Foot Internationale sur RFI. Cette star du foot qui est  très réservé de par ses habitude, n’a pas manqué d’apporter ses critiques sur l’état actuel du football ivoirien.

Publicité

« La fédération (FIF) doit tirer un bilan de cet échec (la non-qualification pour le mondial 2018, ndlr). On a une CAN en 2019 et surtout la CIV organise la CAN 2021. Donc il faut revoir toute la stratégie du football ivoirien. Et tous les acteurs doivent être impliqués », a dit Didier Drogba avant de rendre hommage à ses anciens coéquipiers qui selon lui ont été les maillons essentiels de la victoire de 2015

« La victoire à la CAN 2015 n’a fait que masquer beaucoup de carences. Mais c’est grâce à la présence des joueurs comme Yaya, Kolo, Tiéné, Copa… Mais une fois qu’ils se sont retirés, on a vu les carences. Aujourd’hui on prend beaucoup de joueurs binationaux, mais des joueurs comme Yaya, Kolo, Zokora, ont été formés sur la scène locale avant d’exploser à l’étranger », a-t-il ajouté.

Récemment, le meilleur buteur de l’histoire des Éléphants (66 buts en 106 sélections) est devenu actionnaire du club ivoirien Williamsville Atletic Club. Prenant son exemple, il a proposé des pistes de solutions pour développer le football ivoirien.

« Il faut rassembler le football ivoirien, le football local. Il y a un manque de passion. C’est l’une des raisons pour lesquelles je suis aussi impliqué dans le football ivoirien. Il fait essayer de redonner un engouement à la scène locale », a conclu Drogba.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

  1. C’est la vérité. On peut être champion et manquer toutnaumoins la calcification.moi après le Ghana ,la côte d’Ivoire est ma deuxième équipe en Afrique.

Laissez une réponse

---