Afrique

Mali: sa viande rôtie volée à maintes reprises, voici ce qu’il fait pour arrêter le voleur et ses complices!

L’histoire se passe au Mali. Il s’agit d’un propriétaire de café dans le hall de Bamako, nommé Maïga. Dans son établissement, ses clients viennent pour manger de la viande rôtie tous les matins. Étant seul à mener son activité, Maiga pour vite faire, se réveille à 2 heures du matin pour préparer la viande et faire le café.

Mais en attendant les premiers clients, le vendeur prend un petit moment pour dormir. Ce qu’il ignorait, c’est qu’un chauffeur de taxi dont l’identité n’a pas été révélée le suivait de près.

Publicité

Après avoir tout planifié pour venir voler Maiga, le 27 février dernier, le conducteur de taxi, a vu Maïga préparer dans une grande marmite une quantité importante de viande. Après la cuisson, le propriétaire des lieux s’endort sur un banc comme à l’accoutumée.

A sa grande surprise, à son réveil vers  4 heures 30,  à l’appel du premier client,  Maiga va remarquer  que la marmite contenant la viande avait été vidée de son contenu. Il fait quelques recherches en vain.  La viande rôtie avait bel et bien été volée.

Prenant  son courage à deux mains, le lendemain, le pauvre homme a décidé d’être désormais sur ses  gardes afin de mettre la main sur son voleur. C’est ainsi que ce jour-là, le même scénario  s’est reproduit.

« Alors, le jour suivant, il décida de prendre toutes les dispositions afin d’épingler son voleur.

C’est ainsi qu’il s’est  réveillé dès une heure du matin et s’est armé d’un coupe-coupe. Après avoir préparé sa viande, l’homme s’est couché un peu plus loin et a simulé un profond sommeil. M. Maïga, pour rassurer son voleur, “ronflait”, après avoir pris le soin de recouvrir son visage d’une fine toile, transparente », rapportent nos confrères de Maliweb. Le coup bien préparé, le piège va prendre un voleur. Aux environs de 4 heures du matin, un jeune homme s’est approché de la marmite.

Maïga qui faisait semblant de dormir profondément, suivait les faits et gestes du voleur de  viande  sans rien dire. Il a gardé son calme,  laissant filer son voleur afin de connaître sa destination et ses éventuels complices.

Etant donné que le jeune homme n’est pas à son premier coup, il a déversé le contenu de la marmite dans un grand plat posé sur  la tête avant de se faufiler entre les taxis.

Jusque-là, Maïga observait sans prononcer un mot. Armé de son coupe-coupe, il suivait le larron sans  éveiller de soupçon.

« L’homme qui avait le plat sur la tête arrive enfin à destination : un petit hangar où l’attendent cinq autres complices. Vite, le festin commença. Non loin, Maïga attendait toujours », raconte notre source.

Publicité 2


A un moment donné,   Maiga s’est montré aux voleurs. Sous la menace de son arme, il tenait les bandits en respect. Notons que ces malfrats sont tous des  chauffeurs de taxi.

Alors qu’il pouvait se faire justice, Maiga a pris son mal en patience et a fait la proposition suivante à ses voleurs: rembourser la facture pour tous les vols dont il a été victime ou porter l’affaire devant la police.

« La facture pour les vols dont a été victime Maïga s’élève à 24.500 FCFA. Maïga a reçu sur le champ, la somme de 18.500 FCFA et promesse lui a été faite du remboursement de reliquat, en fin de journée », souligne Maliweb. Ne dit-on pas tous les jours pour le voleur, un seul pour le propriétaire ?

Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer