Côte d'IvoireJustice

Violation des mesures contre le Covid- 19: le chef de protocole de Bédié arrêté et condamné

Porquet Yao Romain, chef de protocole de l’ancien président et patron du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), Henri Konan Bédié a été condamné vendredi dernier à 6 mois de prison avec sursis et une amende de 500 mille FCFA.

Celui-ci est accusé d’avoir pris part à l’anniversaire de sa sœur à son domicile, alors que le gouvernement a interdit tout rassemblement jusqu’à nouvel ordre, afin de lutter contre la pandémie du coronavirus.

Publicité

Selon plusieurs sources, après son auditoire au tribunal d’Abidjan, Plateau, le chef de protocole d’Henri Konan Bédié aurait écopé de 6 mois de prison avec sursis et une amende de 500 mille FCFA à payer. Cette décision s’applique également à plusieurs autres personnes, dont la secrétaire particulière du professeur Maurice Kacou Guikahué, qui étaient présentes à l’anniversaire.

Selon les informations recueillies, ils étaient tous en train de prendre un repas au domicile de la secrétaire particulière de Maurice Kacou Guikahué lorsque les forces de l’ordre ont débarqué. D’aucuns indiquent que ce serait l’un de ses voisins qui a donné l’information aux forces de l’ordre.

Le dernier bilan établi par le ministère de la santé du pays fait état de 1077 cas confirmés et 14 décès, dus à la maladie de Covid-19.

Tags

Articles similaires

2 commentaires

  1. Voici ce qui c’est réellement passé :
    AFFAIRE VIOLATION DES MESURES DE PROTECTION CONTRE LE COVID-19 PAR M. PORQUET, PROTOCOLE DE PRESIDENT BEDIE ET SA MAÎTRESSE

    Avant hier vendredi 23/04/2020, M. PORQUET, le protocole du président BEDIE, a été condamné avec sa maîtresse Mlle DÉBORAH KOUADIO, et 02 de leurs proches, par le tribunal D’Abidjan Plateau à 6 mois de prison avec sursis et à 500.000 FCFA d’amende pour violation des mesures de protection contre le covid-19 et de l’arrêté du ministre du tourisme et des loisirs portant fermeture des espaces de loisirs, restaurant, maquis, bars, bougies de nuit etc…

    De quoi s’agit-il ?

    1/- *1ere violation constatée le dimanche 12/04/2020* : VIOLATION DE L’ARRÊTÉ PORTANT FERMETURE DES ESPACES DE LOISIRS, DES MAQUIS, RESTAURANTS, BARS ET BOÎTES DE NUIT DU 23/03/2020 et VIOLATIONS DES MESURES-BARRIERES (maquis ouvert avec présence de clients et de personnels n’observant aucune des mesures-barrières)

    Le 12/04/2020, Mlle DEBORAH a été convoquée par les sercices de police suite à la constatation de la violation de l’arrêté du ministre du tourisme et des loisirs portant fermeture de tous les établissements de loisirs, pris le 23/03/2020

    En effet ce 12/04, la police en patrouille a constaté que Mlle DEBORAH continuait de recevoir des clients en son lieu d’habitation qu’elle a transformé et qu’elle exploite clandestinement comme maquis, débit de boissons et espace gastronomique

    Lors de ce constat hallucinant, ni les clients, ni les serveurs et serveuses, ne portaient de masques et n’observaient les mesures de distanciation sociale, imposées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie mondiale du covid-19

    Mlle DÉBORAH, pour mieux tromper la vigilance des services en charge de l’application desdites mesures, avait « ingénieusement » pris le soin en recevant ses clients dans le jardin et la terrasse intérieure de la résidence, de fermer le portail et d’obstruer les claustras de la clôture par des bâches

    Elle espérait ainsi passer inaperçue et perpétrer tranquillement son forfait… Mal lui en pris !

    Vous noterez au passage, la mise en danger des clients, de son personnel, et de la 10aine de locataires qui habitent le lieu qui rappelons-le est une maison d’habitation située dans un quartier résidentiel

    Sommée par la police de s’expliquer sur ces violations graves, il lui sera remis une convocation ce jour même à l’effet d’être entendue sur PV

    Celle-ci ne se présentera jamais au poste de police pour la procédure, jusqu’au 2nd incident, le mercredi 22/04/2020

    2/- 2eme violations constatées le mercredi 22/04/2010 – VIOLATIONS DES MESURES-BARRIERES (Anniversaire) et VIOLATION DE L’ARRÊTÉ PORTANT FERMETURE DES ESPACES DE LOISIRS, DES MAQUIS, RESTAURANTS, BARS ET BOÎTES DE NUIT DU 23/03/2020 (Maquis ouvert avec présence de clients)

    Ces faits-ci se déroulent le mercredi 22/04/2020 soit 10 jours après la 1ere constatation de violation de l’arrêté du ministre du tourisme et des loisir, le dimanche 12/04/2020

    Ce jour-là, comme d’habitude malgré l’injonction de fermeture signifiée le 12/04/2020, le maquis est encore ouvert et les clients sont au rdv

    Mais fait surréaliste, en plus de cela, un anniversaire est organisé avec plus d’une 20aine de personnes invitées dont M. PORQUET (une partie de celle-ci ira se cacher à l’intérieur du bâtiment, lorsque la police arrivera sur les lieux)

    A l’arrivée de la police, le constat est à nouveau fait que le maquis est toujours ouvert avec les clients, et que l’anniversaire bat son plein

    Tout ce beau monde, clients, invités, serveurs, serveuses, quelques locataires ainsi que de DEBORAH et son amant M. PORQUET, n’observant absolument aucune des mesures-barrières édictées par le gouvernement

    Cette fois-ci, vu sûrement la situation de récidive et également de défiance à l’autorité de l’état, les agents de police leur demandèrent de les suivre au poste à l’effet de poursuivre la procédure déjà ouverte 10 jours plus tôt, lors de la constatation des 1ères violations

    Malgré tout, après le départ des forces de l’ordre, l’un des membres de la famille, la sœur de DÉBORAH, réunira les invités camouflés dans les couloirs du bâtiment, pour poursuivre la fête sur une terrasse à l’étage

    NB : La vidéo ci-dessous est celle d’un jour ordinaire
    On y voit une serveuse et un serveur, apportant les commandes (boissons) aux clients… EN PLEINE CRISE SANITAIRE DE COVID-19

    INCROYABLE !!!

    COMMENT PEUT-ON TRANSFORMER UN DOMICILE PRIVÉ OÙ VIVENT DES LOCATAIRES, EN MAQUIS ET RESTAURANT ET CONTINUER TRANQUILLEMENT L’ACTIVITÉ EN VIOLATION DE L’ARRÊTÉ DE FERMETURE DES MAQUIS, RESTAURANTS, BARS, BOITES DE NUIT ET DES MESURES-BARRIERES DÉCRÉTÉES PAR LE GOUVERNEMENT ?!?

    Et cela avec la Bénédiction de M. PORQUET, chef de protocole de M. BEDIE prétextant avoir une réunion avec son patron à Daoukro à sa femme malade. Prompt rétablissement à elle.

    Tels sont les faits, et ils sont têtus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer