À la UneMonde
A la Une

Vladimir Poutine prend de lourdes sanctions contre Kamala Harris et Mark Zuckerberg

La Russie a interdit de manière permanente au vice-président américain Kamala Harris et au PDG de Meta Mark Zuckerberg d’entrer dans le pays en raison de la position des États-Unis envers son invasion de l’Ukraine.


Depuis le début de la guerre le 24 février, les États-Unis ont imposé de lourdes sanctions à l’économie russe, au rouble russe et aux politiciens russes. Les entreprises occidentales ont quitté le pays provoquant un effondrement de l’économie du pays.

Les sanctions contre la Russie n’ont pas été bien respectées, la Russie ayant également rendu la pareille et banni le mois dernier plusieurs politiciens américains, dont le président américain Joe Biden.

Le jeudi 21 avril, la Russie a élargi sa «liste d’interdiction» interdisant à 29 autres responsables et personnalités américains d’entrer en Russie pour une durée indéterminée, dont la vice-présidente Kamala Harris et Mark Zuckerberg.


Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué que la liste avait été publiée « en réponse aux sanctions anti-russes sans cesse croissantes » et comprenait des individus américains parmi « les principaux dirigeants, hommes d’affaires, experts et journalistes qui forment l’agenda russophobe ». 

La liste comprend également l’attaché de presse du Pentagone John Kirby, le PDG de LinkedIn Ryan Roslansky, l’animateur d’ABC TV George Stephanopoulos et le directeur de Bank of America Brian Moynihan. 

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

3 commentaires

  1. L’économie Russe ne s’est pas effondrée, au contraire elle se porte bien. Le Rouble a retrouvé son niveau d’avant guerre et les exportations du pétrole et du gaz qui sont les principales leviers de l’économie Russe se font toujours.
    Il faut savoir deux choses, d’abord malgré tout ce tintamarre fait autour de ces sanctions, elles ne représente 4% des exportations Russe, ensuite à part le Japon, aucun autre pays non occidental n’a imposé des sanctions à la Russie. Le commerce russe avec le reste du monde ne soufre d’aucun manquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page