Divers

« J’ai volé pour payer la dot de ma fiancée », confesse un voleur

Un voleur qui a été appréhendé par la police de l’Etat d’Ondo au Nigeria, a avoué que dans une tentative désespérée de mobiliser la somme de 300 00 nairas (467 707 FCFA) pouvant lui permettre de payer la dot de sa fiancée, il a été obligé de voler pour sauver l’honneur.

Le suspect, Chukwuma Okoro, qui a été présenté aux côtés des autres criminels au quartier général d’ Akure, a été arrêté alors qu’il tentait de voler la somme de 500 000 nairas à une vendeuse.

Publicité

Implorant le pardon, Okoro a révélé que la pression de la part de sa fiancée et sa famille pour payer la dot était trop pour lui.

Selon le policier Femi Joseph, Okoro et les autres suspects faisaient partie des voleurs qui terrorisaient l’Etat d’Ondo ces derniers temps. Il a noté qu’Okoro et son groupe ont attaqué la jeune fille qui partait à la banque pour déposer son argent dans son compte, mais a été sauvée par les passants. M. Femi Joseph a ajouté qu’un pistolet avait été récupéré sur Okoro après son arrestation.

Okoro qui est un vendeur de légumes à Akure a déclaré :

« C’est ma femme et sa famille qui m’y ont poussé. Je n’ai jamais volé dans ma vie, c’est la première fois. Elle s’est enfuie de ma maison depuis trois semaines et je l’ai suppliée de revenir, mais elle m’a dit qu’elle reviendrait à condition que je vienne payer sa dot, ce qui m’a poussé à rejoindre le gang ».

Le porte-parole de la police a déclaré que le suspect et ses complices seraient bientôt traduits en justice.

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer