Afrique
A la Une

Xénophobie en Afrique du Sud : les Nigérians et autres étrangers sommés de quitter le pays

Les attaques contre les étrangers en Afrique du Sud sont loin d’être terminées.

Deux semaines après que les habitants des régions de Keimoes et d’Upington dans le Cap Nord ont juré d’expulser les Nigérians et autres étrangers de leurs communautés, les habitants de la région de Diepsloot à Johannesburg ont commencé à attaquer les ressortissants d’autres pays.

Publicité

De nouvelles attaques contre les étrangers ont commencé mercredi soir mais ont été stoppées par la police. Cependant, jeudi, certains Sud-Africains ont détruit des propriétés, exigeant le départ des étrangers.

Le président de l’Association des Nigérians en Afrique du Sud, Adetola Olubajo, a confirmé l’attaque dans une déclaration envoyée au site d’information SaharaReporters.

Il a souligné que la population locale n’était pas prête à reculer face aux attaques contre les étrangers. « Des résidents en colère ont commencé à brûler des pneus et à chanter que les étrangers doivent quitter la région. L’intervention de la police a apporté le calme mais les violences ont éclaté à nouveau ce matin. »

« Les membres de la communauté veulent que les étrangers sans papiers quittent la région. Ils accusent les étrangers d’activités criminelles et du meurtre d’un officier de police. Bien qu’il y ait une forte présence policière dans la zone, les résidents locaux sont déterminés », a-t-il ajouté.

Crédit photo : al jazeera

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page