Politique

Vidéo: Yahya Jammeh choisit l’épreuve de force « je suis prêt à mourir…je ne quitterai pas le pouvoir »

Dans cette longue vidéo de près d’une heure, le président Jammeh de la Gambie répond sévèrement à la communauté internationale et à la CEDEAO, mobilisés pour lui demander de quitter le pouvoir après avoir perdu les récentes élections présidentielles.

Un peu trop sûr de lui, il déclare devant les caméras de la télévision public GRTS « je suis prêt à mourir…mais personne ne peut m’enlever cette victoire », il ajoute qu’ « en Europe, les européens pensent toujours à des solutions pacifiques et en Afrique à des solutions violentes. Ils viennent toujours jeter l’huile sur le feu. C’est ainsi qu’ils déstabilisent nos pays…Le Commonwealth m’en veut parce que j’ai refusé de rester une colonie britannique ».

Publicité

Il essaie de passer sous le voile de la victime, en accusant les autres d’essayer de lui enlever sa victoire, pourtant il avait bien reconnu avoir perdu les élections. Tout le monde se demande à quel jeu il joue vraiment.

Il termine en soulignant à ce propos que « A moins que le tribunal décide que j’ai perdu, je ne quitterai pas le pouvoir, je vais voir ce que la CEDEAO peut faire ». Comme il le dit, nous attendons la suite de cette affaire. Au pouvoir depuis 22 ans Jammeh ne veut pas lâcher du tout, et veut passer par tous les moyens pour y rester, même par la force et la violence.

Voici la vidéo en anglais ci-dessous:

Tags

Articles similaires

7 commentaires

  1. Comme la dit la CEDEAO, je veux que Jammeh laisse le pouvoir à cause des pauvres populations. Nous sommes ici, on verra ce que Barrow aussi fera et c’est sûr qu’il fait mal , le peuple criera son nom. Je pense si Jammet laisse le pouvoir, ça va être une honneur pour lui car lui même a déjà reconnu son échec et la victoire de son opposant. Yaya rend le pouvoir car c’est pas privé c’est public, puis appartient au peuple

  2. Sachez bien Mr le président, si vous arrivez à sauver la Gambie à ces pilleurs vous avez sauver l’Afrique. Moi je ne crois pas que la plus Part des dirigeants africains qui ne voulez pas laisser le pouvoir fait preuve qu’ils aiment rester toujours. Non, seulement ils savent que c’est grâce à cette stratégie de deux mandats au maximum que les occidentaux utilisent pour bien nous contrôler car ça empêche aux africains de bien comprendre leur magouilles. “La démocratie n’est pas africaine”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer