Afrique

Zimbabwe : Le fils de Robert Mugabe s’en prend au pouvoir en place

Le fils de Robert Mugabe a exprimé son avis à la suite des récentes élections au Zimbabwe, affirmant que le pays n’est plus comme il était sous le règne de son père.

Partageant une photo d’un véhicule en feu sur son compte Instagram, Robert Jnr a laissé entendre que le pays est en ruine depuis que son père a été évincé du pouvoir. Comme le rapporte News24, il a déploré les manifestations violentes qui ont entaché le vote de la semaine dernière.

Publicité

« Ce n’est pas le Zimbabwe dans lequel j’ai grandi. Ce n’est pas le Zimbabwe que je connais. Que Dieu fasse son travail », a-t-il écrit.

De violentes manifestations ont éclaté mercredi dernier à Harare alors que les partisans du dirigeant de l’alliance du MDC, Nelson Chamisa, ont exprimé leur colère à propos du retard dans la proclamation des résultats de la présidentielle.

Plusieurs véhicules de campagne du parti au pouvoir ont été brûlés et des boutiques ont été attaquées. Face à cette situation, l’armée a ouvert le feu sur les manifestants. Au moins six personnes ont été tuées et 14 autres blessées, selon la police.

À la veille des élections, Robert Mugabe avait déclaré qu’il voterait pour Chamisa. Il a réitéré ses critiques acerbes contre le « coup d’Etat » de novembre qui a conduit à sa démission.

Crédit photo : ibtimes

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. Pti Mugabe le pouvoir en place a trop le coeur poser pour vous sinon saurez été votre pere a la place de mangwa s’allait mal se passer donc ne pousse pas le pauvre mr dans votre malédiction. Stp eyez pitié de vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer