EuropeMonde

2 389 enfants ukrainiens auraient été kidnappés et transférés en Russie

Plus de 2 000 enfants ukrainiens auraient été « kidnappés et déportés vers la Russie », un acte qui a été qualifié de « violation flagrante » du droit international.

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a partagé la mise à jour accablante dans un message sur Facebook, qui accuse « l’État agresseur » de Russie d’avoir kidnappé des enfants.

Le message disait: «Selon les informations reçues, le 19 mars, les forces d’occupation russes ont illégalement emmené 2389 enfants sur le territoire de la Fédération de Russie, qui se trouvaient dans les zones temporairement occupées des régions de Donetsk et Louhansk. Le déplacement forcé de la population civile vers le territoire de l’État agresseur, en particulier des enfants, présente des signes d’enlèvement. De telles actions constituent une violation flagrante du droit international, en particulier du droit international humanitaire. »

Le ministère des Affaires étrangères a poursuivi en disant qu’en « détruisant des maisons et en tuant des parents », la Russie prive les enfants ukrainiens de soins parentaux et met leur vie en danger.

Une réponse urgente de la communauté internationale est nécessaire, selon le communiqué, pour arrêter la guerre barbare contre le peuple ukrainien.

Il a poursuivi: «Les faits d’enlèvement d’enfants, ainsi que des centaines d’autres faits de crimes commis par des occupants russes contre des civils en Ukraine, sont soigneusement documentés par les forces de l’ordre. Les coupables de ces crimes seront traduits en justice. »

L’enlèvement ou le déplacement illégal d’enfants en période de conflit est l’une des six « violations graves » désignées et condamnées par le Conseil de sécurité de l’ONU. Ces six violations constituent la base du cadre du Conseil pour surveiller, signaler et répondre aux abus subis par les enfants en temps de guerre.


LIRE AUSSI: « Les envahisseurs russes tuent des enfants » ? L’épouse du président ukrainien brise le silence sur l’invasion russe

Cela survient quelques jours après que le Kremlin a été accusé de crimes de guerre contre des enfants pour avoir bombardé un théâtre ukrainien à Marioupol, qui abritait un certain nombre de jeunes.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page