Côte d'IvoireCulture & LoisirsPeople

Après les accusations d’incitation à l’homos3xualité, Beynaud est au cœur d’une nouvelle polémique

L’artiste coupé-décalé Serge Beynaud a livré sa dernière production dénommée Mokodo, il y a cinq jours. Peu avant la sortie officielle, il alimentait ses réseaux de courtes vidéos teasing. Seulement les vidéos avaient été sujettes de critiques. Cette fois, c’est son impact sur la tranche infantile qui dérange.

Souvenez-vous, il y a quelques semaines, Serge Beynaud partageait des vidéos annonciatrices de son single Mokodo. Der internautes s’insurgeaient contre le caractère selon eux incitant à l’homos3xualité. Toutefois le chanteur n’y avait pas répondu. Une fois de plus, le single fait des mécontents. Cette fois, c’est un homme de média, Eddie Guipié, réputé pour ses prises de position, qui s’est prononcé sur le sujet.

Dans une publication, il s’insurge contre les impacts que pourraient avoir le single sur les enfants. « Je n’ai rien contre l’artiste Serge Beynaud, mais je suis totalement indisposé par son nouveau opus du nom explicite de «CU*». Le coupé décalé étant aussi apprécié par les enfants, j’imagine les cérémonies, les anniversaires pollués par le fameux «CU*», sans compter la danse obscène qui va avec… » a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Il poursuit en indexant également le rappeur Didi B : « Didi B est aussi concerné avec son nouveau son où les petits garçons dansent comme des fillettes », a écrit M. Guipié. Un avis fort apprécié et soutenu par certains, et naturellement déprécié par d’autres.

Cependant, les deux artistes n’y ont pas apporté de réplique jusqu’à ce jour.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!