Côte d'IvoirePolitique

Affaire 3è mandat de ouattara: le ministre Adjoumani répond au cardinal Jean-pierre Kutwa

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Adjoumani Kouassi Kobenan, a tenu une conférence de presse hier mercredi relativement à la récente sortie du Carnidal Jean-pierre Kutwa.

La récente sortie du cardinal de la cathédrale Saint-pierre d’Abidjan, relativement à la candidature du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, semble avoir touché certains responsables du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la paix (RHDP).

Publicité

Accompagnés de plusieurs ministres RHDP, transfuges du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani a apporté des éléments de réponse au Cardinal Jean-pierre Kutwa qui a déclaré que le troisième mandat que le Président, Alassane Ouattara entend faire n’est pas nécessaire.

« Je ne peux pas ne pas me tourner avec respect vers le Président de la République, chef de l’Etat dont la candidature à ces prochaines élections, n’est pas nécessaire à mon humble avis. Son devoir régalien de garant de la Constitution et de l’unité nationale appelle son implication courageuse, en vue de ramener le calme dans le pays, de rassembler les ivoiriens, de prendre le temps d’organiser les élections dans un environnement pacifié par la réconciliation. Comme le dit si bien un adage de chez nous : « on ne reste pas dans les magnans pour enlever les magnans. », avait déclaré le cardinal dans un communiqué.

Réagissant aux propos du cardinal, le ministre Adjoumani Kouassi, par ailleurs porte-parole du RHDP a fait comprendre au cardinal que sa sortie ne va pas dans le sens de l’apaisement. « force est cependant de constater et de regretter que votre prise de parole, Éminence,  n’aille pas dans le sens de l’apaisement du climat social. », a déclaré l’homme fort du RHDP.

Se prononçant sur la proposition de report des élections faite par le cardinal, Adjoumani a fait savoir que le report de cette élection présidentielle pourrait créer une situation chaotique dans le pays. « Concernant la concertation et le dialogue, nous voudrions respectueusement vous rappeler que ceux-ci ont été menés avec la société civile et les partis politiques et ont abouti à l’élaboration de lois encadrant les futures élections. Ce processus de dialogue politique, piloté par le Chef du Gouvernement, ne s’est jamais interrompu. Et tout au long de ce processus, une attention particulière a été portée au strict respect de la loi. Notre intime conviction est que le respect de la loi, des institutions de la République et de leur calendrier garantit la crédibilité d’une élection et confère au vainqueur sa pleine légitimité »,a-t-il déclaré.

Selon Adjoumani, contrairement au Cardinal Jean-Pierre Kutwa, la candidature du Président Alassane Ouattara est celle qui est la plus à même de créer un climat de paix et de cohésion sociale.

Publicité 2

« Concernant votre affirmation selon laquelle « la candidature du Président Alassane Ouattara n’est pas nécessaire, à votre humble avis », nous voudrions vous rappeler que de l’humble avis de très nombreux Ivoiriens de toutes origines et de toutes confessions, cette candidature est celle qui est la plus à même de garantir la paix, la stabilité, le progrès économique et social et, conséquemment, l’achèvement du processus de réconciliation de la Nation. », a soutenu l’ancien porte-parole du PDCI.

Notons que juste après l’annonce du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara de Briguer un troisième mandat à la tête du pays, le 06 août dernier, plusieurs manifestations ont éclaté dans le pays et l’on dénombre officiellement 4 morts et de nombreux blessés.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page