Côte d'IvoireCulture & LoisirsPeople

Affaire de viols et meurtres en Côte d’Ivoire : indignée, Eudoxie Yao dit ses quatre vérités

Depuis plusieurs mois, plusieurs villes de la Côte d’Ivoire enregistrent des viol et des meurtres de femmes. Récemment, une jeune femme Sarah Gandon, perdait la vie dans une résidence dans la commune d’Angré (Abidjan). Un meurtre de plus qui vient réveiller la colère d’Eudoxie Yao. Dans une vidéo, la star crie son ras-le-bol.

La pratique est devenue plus qu’inquiétante, des malfaiteurs font des victimes de façon répétée dans la ville d’Abidjan depuis plusieurs mois. Si les autorités du pays s’activent à les capturer l’un après l’autre, les acteurs du showbiz ne veulent pas rester en marge.

Publicité

Publicité

Eudoxie Yao, la go Bobaraba, a dans un live Facebook, encouragé les victimes à être plus fortes et dénoncer d’avantage ceux qu’elle appelle  » des prédateurs sexuels ». Pour elle, les coupables ne méritent pas un brin de compassion.

« Il ne mérite même pas la liberté. Faut qu’on crée une unité spéciale qui va s’occuper de ces malades mentaux. C’est mieux de les castrer, parce que même la prison ne suffit pas pour eux. » a suggéré Eudoxie Yao écœurée par les faits.

La conjointe de Grand P rappelait par la même occasion, la responsabilité des femmes dans cette affaire et les invite à être plus fermes et vigilantes.

S’agissant du dernier cas (meurtre de Sarah Gandon), cause d’un tollé médiatique autour de la question, le présumé coupable, aux mains de la police a fini par avouer les faits. Il sera bientôt jugé devant un tribunal.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Open