Divers

Algérie: Une ministre demande aux femmes mariées de rendre leurs salaires à l’Etat (Explications)

En Algérie, une demande particulière a été faite aux femmes mariées et fonctionnaires. Cette demande crée la polémique.

Ainsi, pour renflouer les caisses de l’Etat, Mounia Meslem, la ministre en charge de la solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, a proposé que les femmes mariées et fonctionnaires reversent leurs salaires à l’Etat. Selon la ministre, elles ont des maris pour les entretenir.

Publicité

Cette annonce a révolté l’opinion public. Face à la crise économique que traverse actuellement l’Algérie, les comptes publics sont en péril. Pour rééquilibrer la situation, Mounia Meslem, la ministre de la solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme a eu une idée. Pourquoi les femmes mariées et hauts fonctionnaires ne redonneraient-elles pas leurs salaires à l’Etat ?

Mercredi 30 novembre dernier, Mounia Meslem a expliqué son idée le plus sérieusement du monde sur un plateau télévisé de la chaîne de télévision privée El Bilad. “J’ai dit que s’il fallait que l’on donne tout notre salaire mensuel, et j’ai parlé spécialement des femmes cadres de l’Etat qui sont mariées, ce serait avec plaisir. Il est clair que ce n’est pas ce salaire qui nous fait vivre. Il y a nos maris qui s’occupent de nous”, a déclaré la ministre en poste depuis 2013 alors que le journaliste l’interrogeait sur une réduction des salaires des responsables politiques. Les femmes cadres vont travailler gratuitement.

La ministre s’est donc exprimée sur ses propos récents.

“Je n’ai pas compris pourquoi mes propos ont choqué”, a fait savoir la ministre sur le plateau de la chaîne de télévision Ennahar TV.  Personne ne peut me donner des leçons en matière de lutte pour les droits des femmes. J’ai formulé cette proposition par devoir de solidarité avec mon pays qui souffre en ce moment d’une crise financière”, a souligné la ministre qui refuse de se remettre en cause alors qu’elle a offensé de nombreuses algériennes à la suite de son étonnant dérapage.

Publicité 2


Tags

Adjoba Koto

Hello, je suis Adjoba Koto, j'adore l'Afrique, la culture africaine, lire, écrire, danser, cuisiner. Je suis une grande passionnée du monde digital. Merci à tous pour vos messages. +225 89686134 akoto@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer