AfriquePolitique

Alpha Condé et Faure Gnassingbé au Liberia pour désamorcer la « bombe »

Alpha Condé, le président de la Guinée Conakry et président en exercice de l’union africaine, en compagnie de son homologue Faure Gnassingbé président du Togo et président en exercice de la CEDEAO ont effectué le déplacement du Liberia pour appeler la classe politique au calme, suite à la décision de la Cour suprême de suspendre le processus électoral.

La Cour suprême a indiqué qu’elle compte examiner le recours déposé par Charles Brumskine arrivé 3e au premier tour. Une décision qui pourrait conduire au report du second tour de la présidentielle prévu le 7 novembre.

La Cour suprême a procédé à la suspension de l’élection présidentielle et elle a convoqué la commission électorale nationale ce jeudi 02 novembre pour justifier la raison du rejet des recours des plaignants. Il est nécessaire de trouver une solution durable à cette situation.

Alpha Condé et Faure Gnassingbé au Liberia pour désamorcer la « bombe »

Le candidat Georges Weah arrivé en tête lors du premier tour, se dit inquiet pour toute décision qui pourrait créer l’instabilité dans le pays, tout en restant opposé à toute éventualité de reprise du vote.

Rappelons qu’au terme du premier tour, Georges Weah, ancien footballeur et Sénateur de l’Etat de Monrovia, avait recueilli 39% des voix contre 29,1% pour le Joseph Boakai, candidat du parti au pouvoir. Mais ce dernier conteste ces résultats, faisant craindre un basculement du pays dans la crise.

Pour Alpha Condé et Faure Gnassingbé, la présidente sortante du Liberia Ellen Johnson Sirleaf, doit œuvrer dans le sens  de « faire aboutir le processus de l’élection présidentielle dans la paix et la quiétude ».

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page