À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Après l’enterrement d’Hamed Bakayoko/ Une pluie et un vent étranges détruisent le stade de Séguéla

Dans la nuit du 21 mars, une grosse pluie a fait des dégâts dans la ville natale de l’ex-Premier ministre Hamed Bakayoko. A tel point que l’interprétation de ce phénomène commence à glisser sur d’autres considérations métaphysiques.

Publicité

Le stade qui a servi aux obsèques du Premier ministre Hamed Bakayoko dans sa ville natale est dans un état méconnaissable. Il présente un aspect tellement dégradé qu’on se demanderait si c’est vraiment dans ce stade que les obsèques d’Hamed Bakayoko ont vraiment eu lieu.

Une vidéo amateur montre un stade à la tribune décoiffée. La pelouse de circonstance ressemble plus à un champ de guerre qu’à une aire pour pratiquer du sport. Tout est presque détruit dans ce stade et on mesure la violence du vent et de l’orage qui s’y est abattu.

Après l'enterrement d'Hamed Bakayoko/ Une pluie et un vent étranges  détruisent le stade de Séguéla
La toiture du stade de Séguéla n’a pas résisté à la furie de l’orage

Pour celui qui filmait cette scène apocalyptique, la pluie et le vent ont « détruit les biens d’Hamed Bakayoko », quand pour d’autres, il s’agit de la manifestation de la colère du défunt Premier ministre. Hamed Bakayoko serait en colère clament-ils en commentaires. Sans dire exactement l’objet de la colère de l’ex- « Golden Boy ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page