Europe

Australie: Un politicien appelle à la légalisation des relations sexuelles avec les cadavres

Un candidat de Greens à un siège de l’État de Sydney en Australie, a déjà écrit un article dans lequel il préconisait l’interférence sexuelle avec un cadavre pour le rendre légal.

Tom Raue, qui a été désigné comme candidat du parti à Summer Hill la semaine dernière, a déclaré dans l’article que la nécrophilie était «inoffensive», mais affirme maintenant que l’article «est une blague».

L’article “Drop Dead Gorgeous” est paru dans le journal étudiant Honi Soit en mars 2013, où “Tom Raue fait la distinction entre les personnes mortes”.

«Si une personne donne la permission d’utiliser son corps pour le sexe et que la famille n’a aucun problème avec elle, alors quel est le mal?”, dit M. Raue.

Publicité

M. Raue a décrit la nécrophilie comme «l’une des sexualités les plus tabous dans presque toutes les sociétés» et, bien qu’il ait été déclaré que cette pratique était illégale en Australie, il souhaitait que cela change.

“Bien que ce ne soit peut-être pas la tasse de thé de tout le monde, la nécrophilie en soi est inoffensive et devrait être autorisée”, a-t-il écrit.

Mais M. Raue, qui a déjà travaillé pour le député de la Chambre haute, David Shoebridge, et qui a été membre du parti de sept ans, a déclaré au Daily Mail Australia: «C’est une blague».

Après avoir écrit un article similaire en réponse à Cory Bernardi, affirmant qu’un mariage égal conduirait les gens à avoir des rapports sexuels avec des animaux, j’ai parlé avec les rédacteurs de Honi Soit et d’autres et nous avons pensé que ce serait une suite amusante”.

«J’apprécie que tout le monde ne trouve pas ça drôle. Je ne supporte pas les commentaires parce que je ne le pensais jamais vraiment”.

«Je n’ai aucun intérêt à légaliser la nécrophilie. Ma campagne à Summer Hill se concentrera sur la nécessité de résoudre la crise du logement avec un système de logement universel similaire à celui de la médecine et de l’éducation, renversant toute privatisation des transports publics, offrant une éducation publique (…)” 

M. Raue avait écrit que «si avoir des relations sexuelles avec un cadavre est si choquant que cela dérange les gens», ce n’est pas la raison pour laquelle la nécrophilie doit être rendue illégale.

Il a également écrit qu’il était un donneur d’organes et qu’il n’avait aucun problème avec une personne ayant des relations sexuelles avec son propre cadavre.

Mais il a dit que si quelqu’un ne voulait pas que son corps interfère, ses souhaits devraient être respectés.

Publicité 2

M. Raue avait déjà fait campagne pour modifier la loi afin de permettre la bestialité, mais affirme maintenant qu’il ne faisait que plaisanter en écrivant un article pour le même journal étudiant en 2012, plaidant pour que la loi soit modifiée.

Oui, la plupart des Australiens trouvent cela dégoûtant, mais ce n’est pas une raison suffisante pour légiférer contre cela”, dit l’article.

 

Crédit photo: Facebook

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page