Monde

Australie: une femme arrêtée pour avoir caché des aiguilles dans des fraises

Une femme a été arrêtée pour une contamination à la fraise en Australie après que plusieurs aiguilles aient été retrouvées cachées dans le fruit, a déclaré la police.

La police de l’Etat du Queensland (nord-est) a annoncé dimanche l’arrestation et l’inculpation pour sept cas de contamination de marchandises d’une femme de 50 ans à la suite d'”investigations vastes et complexes”.

Publicité

Les autorités du Queensland ont informé le public du risque pour la sécurité après la découverte des aiguilles à coudre dans plusieurs fraises le 12 septembre.

My Ut Trinh travaillait dans une ferme où furent produites certaines des fraises en question.

Elle a été présentée lundi à un tribunal qui a refusé de la libérer sous caution, de crainte qu’elle ne soit l’objet de représailles, rapporte le journal The Australian.

Plus de 200 cas présumés de “fraises piégées” avaient été signalés après l’hospitalisation pour des douleurs à l’estomac d’un homme ayant consommé le fruit. Un incident similaire avait également été signalé en Nouvelle-Zélande.

The UK Sun rapporte que la contamination des fraises aurait touché cinq États australiens, dont Victoria, le Queensland, la Nouvelle-Galles du Sud et le territoire de la capitale australienne et l’Australie du Sud.

La femme devrait comparaître demain au tribunal de première instance de Brisbane, a annoncé la police du Queensland.

L’accusation a avancé devant le tribunal qu’elle aurait inséré début septembre des aiguilles dans des fraises par “malveillance” et “vengeance”, selon The Australian.

L’arrestation intervient après qu’une mère a affirmé avoir trouvé des aiguilles cachées dans des fraises achetées dans un supermarché en Nouvelle-Galles du Sud en septembre.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer