Nigeria

Bill Gates: « le Nigéria est l’un des pays les plus dangereux au monde…»

Bill Gates, le président de la Fondation Bill et Melinda, a déclaré, jeudi dernier, que le Nigeria est l’un des pays les plus dangereux au monde pour l’accouchement avec des taux de mortalité maternelle parmi les pires de la planète.

Le magnat a fait cette révélation lors du Conseil économique national auquel était présent Aliko Dangote et le vice-président, Yemi Osinbajo.

Publicité

Le thème de l’événement était « Rôle de l’investissement en capital humain dans le soutien des programmes de croissance économique en faveur des pauvres ». Bill Gates a exhorté le gouvernement à maximiser leurs ressources pour le développement des secteurs de la santé et de l’éducation.

« Le choix le plus important que vous puissiez faire est de maximiser votre plus grande ressource, le peuple nigérian. Le Nigéria deviendra une nation prospère lorsque tous les Nigérians seront en mesure de prospérer. Si vous investissez dans leur santé, leur éducation et leurs opportunités, alors ils jetteront les bases d’une prospérité durable. Cependant, si vous ne le faites pas, il est très important de reconnaître qu’il y aura une limite à la croissance du pays », a déclaré le milliardaire, cité par nos confrères de Naij.

« Le Nigéria est l’un des endroits les plus dangereux au monde pour l’accouchement avec des taux de mortalité maternelle parmi les pires au monde, devant la Sierra Leone, la République centrafricaine et le Tchad. Un enfant sur trois souffre de malnutrition chronique. Je vous exhorte à appliquer cette ligne de pensée à tous vos investissements dans votre peuple.

Le plan de Relance économique et de croissance du gouvernement nigérian considère  l’investissement dans son peuple » comme l’un des trois objectifs stratégiques. Mais les priorités d’exécution ne reflètent pas entièrement les besoins des personnes, mettant la priorité sur le capital physique, plutôt que sur le capital humain

Pour ancrer l’économie sur le long terme, les investissements dans l’infrastructure et la compétitivité doivent aller de paire avec des investissements dans les personnes. Les endroits sans routes, ports et usines ne peuvent pas prospérer. Et les routes, les ports et les usines sans travailleurs qualifiés pour les construire et les gérer ne peuvent pas soutenir une économie. »,

a-t-il ajouté.

L’homme d’affaire est en visite au Nigeria pour examiner les progrès réalisés par le pays dans la prestation de soins de santé primaires, l’éradication de la poliomyélite, la nutrition et l’inclusion financière.

Crédit photo : naij

 

Publicité 2


 

 

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer