Burkina Faso : Michel Kafando déstabilise le RSP et le général Diendéré fuit dans une ambassade

1

D’après le site jeuneafrique.com, les tireurs allongés étaient encore positionnés, l’arme pointée vers des terrains vagues où des soldats du RSP auraient pu trouver refuge après avoir fui leur camp au moment de l’assaut. « On fait encore des fouilles, peut-être que certains sont encore cachés », avait expliqué, sous couvert de l’anonymat, un officier qui s’était rendu dans le camp. « Je n’ai pas vu de morts », a-t-il ajouté.
« Nous avons réussi cette prouesse de conquérir ce camp sans aucune victime », a annoncé le président Michel Kafando à la presse depuis la caserne Naba Koom II, qu’il a visitée hier mercredi, et où il a pu constater qu’un immense portrait de Blaise Compaoré en tenue militaire était toujours affiché dans le hall.
« Une page de notre histoire est tournée. Le nouveau Burkina est en marche, » a solennellement proclamé le président de la transition à l’intérieur du poste de commandement du RSP désormais dissous. « Le nouveau Burkina est en marche », a déclaré Michel Kafando.
« Le général Gilbert Diendéré s’est retranché dans une représentation diplomatique. Des négociations sont en cours pour sa remise aux autorités de la transition », a affirmé un communiqué du gouvernement publié hier mercredi 30 septembre.
Les autorités ne précisent pas de quelle ambassade il s’agit mais selon les médias burkinabè, Diendéré se serait réfugié à l’ambassade du Vatican, chez le nonce apostolique. Le général avait affirmé être en « lieu sûr » et assuré qu’il se « mettrait à la disposition de la justice de son pays ».
Le général Diendéré n’était semble-t-il pas présent au camp Nabaa-Koom II lors de l’assaut de l’armée. Peu avant, il avait refusé sa réaffectation, qui lui avait été notifiée par l’état-major général des armées, au sein de l’armée de terre.

Publicité
Publicité

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse

---