Afrique

Burundi : une élève de 14 ans meurt après avoir été fouettée par son enseignant

Une élève de 14 ans de Bujumbura, est morte après avoir succombé aux coups infligés par son enseignant, a déclaré le père de la défunte à la BBC.

Chadia Nishimwe a reçu des coups de fouets au cou et aux jambes, provoquant un saignement de nez et des oreilles, selon son père Jean-Marie Misago.

Publicité

« Elle est décédée en classe après avoir été fouetté impitoyablement par son enseignant », a déclaré M. Misago.

M. Misago affirme que l’incident s’est produit mardi et qu’il a enterré sa fille le même jour. On lui avait dit que Chadia Nishimwe avait été punie parce qu’elle avait enfreint les règles de la classe.

Selon le directeur de l’école, la défunte aurait succombée à une crise d’épilepsie.

Crédit photo : facetofaceafrica

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. Crise épileptique ou pas, cela n’esg pas normal que de fouetter une adolescente jusqu’à ce que mort s’en suive, mais cela n’est pas du tout nouveau si le Président lui même encourage cela, chose tout à fait normal néanmoins cela doit être réglementé et les auteurs doivent être punis par la loi, donc ceci relevé maintenant de la compétence de l’instance législative qui doit voter et les faire adopter pour que les enfants puissent s’épanouir à l’école.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer