Cameroun

Cameroun: La réaction de Patrice Nganang après sa libération

L’écrivain camerounais Patrice Nganang a été libéré le mercredi 27 décembre après son arrestation le 06 décembre suite aux propos jugés menaçants qu’il aurait adressés au chef de l’Etat Camerounais Paul Biya. Immédiatement après sa relaxation, Ptrice Nganang a été expulsé du territoire camerounais.

Selon plusieurs médias locaux, Patrice Nganang a réagi quelques temps après son expulsion indiquant qu’il a cru qu’il devait prendre 15 ans de prison ferme. L’universitaire s’est aussi dit choqué par son expulsion avant de s’interroger sur les raisons de la peur des autorités en place « J’ai pensé à un moment donné qu’ils me donneront 15 ans d’emprisonnement, mais je suis particulièrement choqué par l’idée d’expulsion. Le procureur a ordonné la main levée de mandat de détention provisoire décerné le 13 décembre 2017. Mais j’apprends que je ne vais pas rester. Mais de quoi ont-ils peur ?»

Publicité

Par la suite, l’écrivain a fait savoir que c’est la plus grave erreur que les autorités camerounaises ont commises, car pense-t-il, le combat continuera: « C’est l’erreur la plus grave. Mon nombril est dans ce pays…Le combat va continuer ».

Pour le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, Paul Biya a pris cette décision à ce moment précis parce que le monde est entrain de célébrer les fêtes de fin d’année. « Magnanime, généreux, faisant preuve de transcendance et d’élévation, il a estimé que ce délinquant, parce que c’est de ça qu’il s’agit, qui menaçait de porter atteinte à son intégrité physique, c’est à dire supprimer son existence. En dépit de tout ça, il a dit qu’il faudrait qu’il se place au-dessus de tout ça. Il a donc accepté de libérer ce monsieur », a-t-il expliqué mercredi dernier sur la CRTV.

Rappelons que l’écrivain Patrice Nganang était poursuivi au départ pour outrage au chef de l’Etat, menaces simples et apologie de la violence.

Publicité 2

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer