CAN 2019 : Quels sont les groupes les plus compliqués ?

7

Le 12 avril dernier dans la capitale Égyptienne s’est tenu le tirage au sort des 6 groupes de l’édition 2019 de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).  Reparties dans des poules de A à F, les 24 nations qualifiées savent désormais à quoi s’attendre. À l’issue du tirage, c’est plutôt des groupes plus ou moins équilibrés qui ont été constitués. Pour la première phase, seul 8 nations sur les 24 vont plier leur bagage. Si au niveau des deux premières places de chaque groupe la hiérarchie peut être respectée, la bataille pour la 3ème place sera très rude. Cette compétition va susciter beaucoup de paris sportifs en ligne. Quels sont ces groupes qui sont les plus relevés de cette CAN ?

Groupe D

Constitué du Maroc  de la Côte d’Ivoire de l’Afrique du Sud et de la Namibie, le groupe D sera très animé et très indécis jusqu’à la fin des phases de poules. Sortis premiers de sa poule lors des éliminatoires, les Lions de l’Atlas vont tenter une nouvelle fois de conquérir le titre continental, et pour y parvenir, il leur faudra non seulement quitter les phases de groupe, mais aussi terminer premiers afin d’éviter les autres grandes nations au cours des matchs à élimination directe. Cela leur permettra de se donner une chance d’aller le plus loin possible. Mais, il va falloir compter aussi sur les champions d’Afrique 2015, les Éléphants de la Côte d’Ivoire. Malgré une campagne qualificative compliquée, la Côte d’Ivoire nourrit aussi de grandes ambitions. Elle sera le premier obstacle que devra affronter Akim Ziyech et ses partenaires. À ce duel viendront se mêler l’Afrique du Sud et la Namibie. Absents de la scène footballistique continentale ces derniers temps, les Bafana Bafana vont essayer de contrecarrer les plans du Maroc et de la Côte d’Ivoire, car voulant aussi retrouver le sommet du football africain. En véritable outsiders du groupe, les Namibiens joueront tous les coups à fond. Après tout, il y a une 3eme place à aller chercher au moins, à défaut de prendre les deux premières. Jusqu’au bout, la bataille sera rude dans cette poule.

Publicité

Le groupe E

Sur papier, les deux premières places iront aux deux Aigles, celui du Mali et celui de Carthage (Tunisie).  Mais les Mourabitounes de la Mauritanie pourront jouer les trouble-fête. Ces dernières années, le football du pays des Maures a considérablement évolué. En éliminant les Étalons du Burkina Faso, ils ont fait fortes impressions et annoncé les couleurs de ce que peut être leur CAN, la toute première de leur histoire. Pourquoi ne pas faire comme les Requins Bleus du Cap Vert lors de leur première CAN et se hisser aussi en quart de finale ? Ils n’auront aucune pression. Ce qui va les rendre plus dangereux car ils vont jouer libérés. Après une longue absence, les Panancras Negras de l’Angola reviennent aussi. À la suite de la génération Flavio Amado, un autre groupe est né et est prêt à défier les grands. Rester aussi dans la même poule des éliminatoires que la Mauritanie, ils sont sortis premiers avec 12 points. Cette formation en reconstruction est à craindre également.

Groupe C

Composé du Sénégal, de L’Algérie, du Kenya, et de la Tanzanie, ce groupe sera aussi compliqué. Il y aura deux batailles qui vont être livrées. La première sera entre les Fennecs et les Lions de la Teranga pour la tête de la poule et la seconde entre le Kenya la Tanzanie pour la 3eme place. Jusqu’au soir du dernier match de ce groupe, il va falloir sortir les calculatrices car le moindre détail comptera. Conscients du fait qu’une troisième place peut leur ouvrir une place en huitième de finale, Tanzaniens et Kényans vont essayer de bousculer la hiérarchie. N’ayant rien à perdre, ils joueront décompressés et titilleront les deux favoris du groupe.

Le groupe F

Ce groupe peut être le groupe le plus indécis de cette CAN. Certes, il y a les Champions en titre, le Cameroun, le Ghana qui partent favoris devant le Bénin et la Guinée Bissau, mais si l’on se réfère à la forme actuelle de ces deux nations, il y a de quoi mettre en doute cette hiérarchie. Les Lions Indomptables ont dû cravacher pour arracher leur qualification lors de la dernière journée des éliminatoires face aux Îles Comores. Ces deux dernières années ont été un peu compliquées pour les poulains de Clarence Seedorf. L’après Hugo Broos a frôlé la catastrophe. Du côté du Ghana, les Black  Stars ne sont plus une foudre de guerre. Béninois et Bissau Guinéens ont tout à gagner en jouant à fond leur chance.

Publicité


Cette CAN sera peut être l’une des éditions où le niveau de jeu des différentes formations sera proche l’un de l’autre. La hiérarchie peut être bousculée par certaines “petites équipes”. Certaines nations dites “Grandes Nations de foot” peuvent perdre des plumes après des batailles, voire passées à la trappe.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

7 commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X