Uncategorized

Centrafrique: un président pas comme les autres

Faustin-Archange Touadéra, le président de la république centrafricaine passe ses premières semaines de mandat et déjà son style de vie et sa manière de gouverner sont différents de ceux de Catherine Samba-Panza, la présidente sortante. Il continue à rester près du peuple comme il avait promis pendant la campagne.

Le nouveau président joue à fond la carte de l’humilité et de la simplicité. Le site RFI, rapporte qu’il y a quelques jours, Faustin-Archange Touadéra s’est rendu à la mosquée centrale de Bangui pour rencontrer l’imam et les fidèles pour une petite visite de courtoisie. Les habitants du quartier PK5 étaient tous étonnés, stupéfaits par la rencontre improvisée du président, sans aucun journaliste et surtout sans sécurité renforcée.

Publicité

C’est devant la mosquée que le véhicule présidentiel s’est simplement garé, puis il a « ordonné à sa garde de laisser les armes dans la voiture », raconte un témoin. Sur le chemin du retour, alors que d’habitude, Catherine-Samba Panza  bloquait toutes les routes pour que son cortège puisse circuler, le nouveau président choisit de glisser à petite allure dans la circulation.

Ce week-end, une autre scène a laissé sans voix les populations de Bangui. Le cortège présidentiel a ralenti devant le Grand Café de Bangui, une place centrale de la capitale, et Faustin-Archange Touadéra, la tête collée contre la vitre de sa voiture, a salué de la main les habitants sur les trottoirs. Après un instant de sifflement, hourras et de stupéfaction, une phrase revenait sur toutes les lèvres : « Mais est-ce que c’était vraiment le président ? » Tant la scène semblait incroyable pour les Centrafricains.

Un peuple qui attend toujours la composition du nouveau gouvernement. « Ça ne devrait plus tarder », assure-t-on du côté de la primature.

Qu’en pensez-vous ?

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer