Cameroun

Cameroun : Le nouveau directeur de la CRTV échappe à un complot de ses collaborateurs

C’est le 29 juin dernier que Charles Ndongo a été nommé directeur de la CRTV (Cameroon Radio and télévision). A peine installé sur le fauteuil de directeur général, voilà déjà que Charles Ndongo est victime d’un complot au sein de l’entreprise.

D’après une source très crédible au sein de l’institution, deux barons de l’entreprise ont tenté de faire signer le directeur des documents préparés pour le paiement des salaires des stagiaires et autres personnels non pris en compte par le budget de la Crtv.

Publicité

Le directeur des ressources humaines avait préparé les salaires de plus de 170 personnes environ, dont le salaire moyen est de 315 000 FCFA avec un enjeu financier de près de 59 000 000 (cinquante-neuf millions de francs CFA). « Le montant arrêté par le Drh et le Daf, tournait autour de 59 millions de FCFA, le plus petit salaire est d’alors 315 000 FCFA. Soit un peu plus de 170 personnes à prendre en compte », indique notre source, employé en service à la comptabilité.

C’est un employé du service de la comptabilité qui a attiré l’attention du directeur sur ce subterfuge mis en place par ses collaborateurs. « l’agent en service à la comptabilité, a conseillé à Charles Ndongo, de jeter un coup d’œil aux montants des derniers salaires, c’est ce qui a sauvé de justesse le nouveau dg », révèle notre source.

En dehors de se renflouer les poches d’argent, le but recherché par de telles manipulations, c’est le renforcement des clans, et de créer des réseaux d’influence, après l’arrestation d’Amadou Vamoulké, l’ancien directeur. Aux dernières nouvelles, un climat délétère règne à la CRTV, quelques responsables se regardent en chiens de faïence, apprend-on.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page