AfriqueNigeria

Un Chinois tue sa petite amie nigériane pour avoir refusé de l’épouser 

La police de l’État de Kano, au nord-ouest du Nigeria , a déclaré qu’un ressortissant chinois, Geng Quanrong, aurait poignardé à mort sa petite amie de longue date, Ummukulsum Buhari.

Le porte-parole de la police de Kano, Abdullahi Kiyawa, a déclaré que le suspect, Geng, 47 ans, avait poignardé la jeune femme à mort après avoir fait irruption dans sa maison en sautant la clôture, la poignardant à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’elle meurt.

M. Kiyawa a déclaré que la mère de la défunte avait sonné l’alarme et alerté la police, qui s’est précipitée sur les lieux. Il a déclaré que le commissaire de police de l’État, Abubakar Lawan, avait ordonné que l’affaire soit transférée au siège de la police de l’État pour une enquête plus approfondie et d’éventuelles poursuites.

Selon les rapports, la défunte était en couple avec le Chinois mais a ensuite choisi d’épouser un Nigérian. Leur relation aurait continué après qu’elle ait divorcé de son mari. Geng a allégué qu’il avait été trompé par Ummu qui était sa petite amie et avait promis de l’épouser mais l’avait trahi même après avoir dépensé tant d’argent pour elle. Le suspect a en outre déclaré qu’il était irrité par sa tromperie et a décidé d’attaquer et de tuer la jeune femme à sa résidence.

Lire aussi: Zimbabwe: un chinois viole une domestique après avoir promis de l’emmener en Chine

Geng a depuis été transféré au siège de l’État à Bompai pour une enquête plus approfondie et des poursuites.  Pendant ce temps, feue Ummu a été enterrée samedi matin à Kano alors que les membres de la famille et les amis pleurent son départ soudain.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!