AfriqueSociété

Libye : la colère de Samuel Eto’o, après Claudy Siar et Alpha Blondy!

La vidéo des migrants africains vendus sur des marchés comme des objets, continue de choquer.

Publicité

 Et les célébrités sont au-devant de la scène pour montrer toute leur indignation. Après Claudy Siar, Alpha Blondy, voici le cri de cœur de Samuel Eto’O.

« Mon cœur saigne. Décidément, nous ne sommes que portés vers de vaines choses. Voici encore une qui devrait nous révolter, mais une fois encore nous faisons preuve de lâcheté ! Grand frère, je me tiens disponible pour TOUT ».

Publicité

La star du football, très remontée, se dit prête et disponible à décourager et à mettre fin, à cette pratique honteuse que vivent les jeunes africains en Libye : « Je me tiens disponible pour tout » a fait savoir Samuel Eto’o.

Il est à préciser que le président de la CEDEAO, Faure Gnassingbé n’a pas eu la langue dans sa poche sur ce sujet.

Il s’est prononcé le 17 novembre 2017 sur ce phénomène concernant la vente des esclaves qui se déroule en Libye.

« Après concertation avec mes pairs de la sous-région ouest africaine, nous prendrons très vite des mesures hardies contre ce phénomène affligeant pour notre continent et l’humanité toute entière » a expliqué Faure Gnassingbé en réponse à la nouvelle de la traite humaine qui se déroule sur le continent africain.

Par ailleurs, d’autres Africains n’ont pas manqué de donner leurs opinions sur cette pratique de la vente des esclaves en Libye.

Il s’agit notamment du président en exercice de l’Union Africaine, le président guinéen Alpha Condé,  de l’animateur radio Claudy Siar, du président de l’ONG urgence panafricanistes Kémi Séba et également du célèbre chanteur de reggae Alpha Blondy, qui ont tous condamné avec la dernière énergie, cette injustice qui se déroule en Libye.

Emeraude ASSAH

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

4 commentaires

  1. Nos actuels soi disant chefs d États ou dirigeants sont, permettez moi le terme ,des lâches.Ils n ont aucun projet d avenir pour le continent

  2. La première des choses que tout africain épris de justice et de liberté doit faire dans les prochains jours est la lutte pour une indépendance monétaire afin de ne plus assister de façon impuissante au décès et à l’esclavage que subissent nos frères et soeurs sur les sentiers d’immigration. La sortie de franc CFA est gage de l’arret de la saignée. Qui quittera son pays si les conditions y sont bonnes? Personne. Donc que nos chefs d’État arrêtent de sacrifier nos frères par faute de bonne volonté politique.

  3. La première des choses que tout africain épris de justice et de liberté doit faire dans les prochains jours est la lutte pour une indépendance monétaire afin de ne plus assister de façon impuissante au décès et à l’esclavage que subissent nos frères et soeurs sur les sentiers d’immigration. Qui quittera son pays si les conditions y sont bonnes? Personne. Donc nos chefs d’État arrêtent de sacrifier nos frères par faute de bonne volonté politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page