R.D Congo

Congo: un pasteur répond à ceux qui affirment que le prix de ses concerts sont assez élevés

Dans une conférence de presse tenue lundi, 16 décembre, à Kinshasa, le musicien-pasteur s’est notamment étendu sur les prix exorbitants de ses concerts, estimant qu’une production musicale nécessite aussi des moyens.

Celui qu’on appelle la « Reserve de l’Eternel », Moïse Mbiye était face aux médias lundi, 17 décembre 2019, en prévision de sa production de fin d’année fixée au 21 décembre à l’Institut de la Gombe à Kinshasa. Le chantre-pasteur congolais a expliqué les contours de cette production.

Même si le droit d’entrée pour la production du 21 décembre est fixé à 15 dollars, Moïse Mbiye n’a pas échappé à la question sur ses prix des concerts jugés hors de portée pour la plupart des chrétiens.

A ce sujet, le pasteur dévoile ceci:

« Par la grâce de Dieu, je suis le seul musicien chrétien qui a rempli cette salle à 100$. Je suis peut être parmi les deux musiciens Congolais qui l’ont rempli à 100$. Et pour moi, je suis fier de ça. Pourquoi? Je vais vous le dire, cette femme que vous voyez [l’organisatrice de son concert de célébration de fin d’année ndlr] n’est pas millionnaire, elle est venue me voir, elle paye pour que le pasteur Moïse puisse prester avec tous les professionnels qui m’accompagnent. Je me fais accompagner des artistes de l’INA, des professeurs de musique…toutes ces personnes qui accompagnent le pasteur Moïse Mbiye doivent être payées, les ingénieurs de son, elle travaille pour avoir un podium (…) Alors dire que pour la musique chrétienne il faudrait faire des concerts gratuitement, arrêtez ! Cette dame [sa productrice ndlr] va vivre comment ? », a dit Moïse Mbiye.


Les 15 dollars [prix de son concert ndlr] c’est juste pour couvrir les dépenses. Pour organiser ce concert ça demande de l’argent, voilà pourquoi il y a les VIP, il y a les 10$ et 5$.

Cette révélations des plus naturelles selon le pasteur n’a pas manqué de choquer l’assistance de la conférence, et les internautes avec. Les uns indexent une déperdition conduisant même les hommes de Dieu à se mettre à la traîne de l’argent.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page