Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: 5 braqueurs abattus par la police criminelle!

Les faits se sont déroulés à Cocody, aux environs de 21 heure, heure locale. Ce mardi 3 mars 2018, Cocody, une des communes de la ville d’Abidjan a été le théâtre d’une scène de crime.

En effet, cinq braqueurs ont été descendus à Angré par la police criminelle, rapporte des sources policières.

Ces sources racontent dans leur témoignage qu’elles ont été informées d’un complot de braquage par une source secrète.

Publicité

Les hommes armés aux visages couverts, avaient pour mission finale, le cambriolage d’une banque à Aboisso (est) à la frontière avec le Ghana.

La police Judiciaire pour attester de la véracité des faits a posté des agents dans la zone de cocody .

Quelques heures plus tard, cinq malfrats armés ont essayé d’attaquer un véhicule de type 4×4 . Ce véhicule après agression devrait servir à mener à bien leur « mission ».

Heureusement pour le propriétaire du véhicule les agents de la police criminelle se trouvaient sur les lieux. Ils ont ouvert le feu sur les cinq individus.

Il a été saisi sur les malfrats, une kalachnikov, 2 chargeurs de kalachnikov garnis chacun de 30 munitions, un canon scie, et un revolver.

En Côte d’ivoire, chaque jour, 6 citoyens sur 10 sont victimes d’agression. Aucun jour n’intervient sans que les malfrats ne se soient signalés dans le district d’Abidjan ou autres localités ivoiriennes.

Depuis la fin de la crise postélectorale, on assiste à des séries de braquage, parfois très spectaculaires. Etablissements financiers, chefs d’entreprises, forces de l’ordre, ou encore l’individu lambda, nul n’est épargné.

Les cas d’insécurité se font plus réguliers, malgré les efforts du gouvernement à endiguer le phénomène, le mal demeure.

A quel besoin répond toutes ces séries d’agression ?

Emeraude ASSAH

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page