À la UneCôte d'IvoirePolitique

Côte d’Ivoire/ Blé Goudé fait le show à Paris: remerciements, révélations et vérités

Charles Blé Goudé avait une forte envie de communier avec un public africain chaud bouillant. C’est chose faite avec son meeting animé à Paris devant des centaines d’Africains de la Diaspora. Profitant de cette rencontre placée sous le sceau de la reconnaissance, Blé Goudé a craché des vérités qu’il tenait à dire à tous ceux qui ont raconté des contre-vérités sur lui, de son arrestation au Ghana à son extradition à la Haye. Ses relations avec Gbagbo dont il a pris la défense ont été aussi commentées.

Après avoir remercié toute l’assistance, Hanny Tchelley, Serge Kassy, Abou Galliet notamment, Blé Goudé est entré dans des révélations. A ce niveau, il est revenu sur novembre 2004. « J’avais pour moteur la conviction pour mon pays et puis Dieu », a révélé Charles Blé Goudé en revenant sur les évènements de Novembre 2004 à Abidjan. Blé Goudé a expliqué comment Hanny Tchelley a prié avant qu’ils ne décollent de San-Pedro pour Abidjan et comment il a motivé ses amis à braver la peur et venir défendre le régime de Gbagbo. Au passage, Blé Goudé a insisté sur le fait que Doué Mathias, ancien chef d’Etat-major de l’armée « était dans le coup ».

Publicité

De ses relations avec Laurent Gbagbo, souvent commentées à tort et à travers, Blé Goudé a dit pourquoi il n’en parle jamais malgré le fait qu’il soit ,des fois, acculé par ses détracteurs. « C’est un principe que je me suis imposé. Des gens m’acculent souvent pour m’amener à parler pour me défendre. Quand on a été dans un bois sacré et qu’on sort, on ne dit pas les secrets du bois sacré », s’est-il défendu.

Blé Goudé s’est ensuite attardé sur son arrivée et ses premiers jours à la CPI, marqués par le regard inquisiteur des gardes qui les prenaient vraiment pour des criminels Laurent Gbagbo et lui. Selon Blé Goudé, ce sont les marches et manifestations des Ivoiriens et des Africains devant la CPI qui ont fait changer la perception que les gardes avaient d’eux. « Si le président Gbagbo a été considéré comme un président dans la prison, c’est grâce à vous », leur a lancé Blé Goudé.

Lire aussi : https://www.afrikmag.com/cote-divoire-ble-goude-a-je-nai-pas-servi-de-couteau-contre-laurent-gbagbo/

« Gbagbo c’est moi, moi c’est Gbagbo » a ajouté Blé Goudé pour demander aux membres de la Diaspora de ne pas faire de commentaires dépréciatifs parce que Gbagbo ne serait pas venu les remercier avant de rentrer sur Abidjan. Pour Blé Goudé, défendant Laurent Gbagbo, « souvent on n’oublie qu’a affaire à un humain. Le poids que Gbagbo porte est trop lourd. J’ai vécu avec lui, nuits et jours, 24H sur 24. Je peux mettre dire que je le connais plus que ses enfants biologiques ».

« C’est une rencontre de vérités, parce que dans ma cellule j’ai souffert de calomnies. J’ai souffert et si je n’étais pas fort dans la tête, je me serai déjà suicidé. Si je n’étais pas fort dans la tête, je me serais déjà suicidé. Mais, c’est à vous que je pensais. Je me disais comment je les regarde et parce qu’on m’a arrêté à la CPI et j’arrête le combat ? Non, j’ai regardé le juge et je lui ai dit que je sortirai », s’est insurgé Blé Goudé contre tout ce qu’il a vécu comme médisances.

Publicité 2

« Je ne suis pas un vendeur de désespoir. Moi, je déstabilise l’adversaire », a terminé Blé Goudé, après avoir expliqué les péripéties du 31 mars 2021, lors du prononcé du verdict de leur acquittement définitif. Une panne technique dans la salle ayant plongé les deux co-accusés dans un doute ultime.

Lire aussi : https://www.afrikmag.com/cpi-avant-son-proces-laurent-gbagbo-revele-quil-a-eu-peur-de-quelque-chose/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page