Côte d'IvoireEducation
A la Une

Côte d’Ivoire: des violences dans des écoles de plusieurs villes pour anticiper les congés

Vavoua, Daloa, Gagnoa, des villes situées à l’ouest de la Côte d’Ivoire, et même le district d’Abidjan ont été touchés par le phénomène de violence pour anticiper les congés de Noel dans les écoles, où des élèves décident d’aller en « congés de Noel » trois semaines avant la date fixée par l’Education Nationale.

Dans la ville de Vavoua, les élèves sont déjà en Congés de Noel depuis le jeudi 5 décembre 2019, et compte revenir le 10 Janvier 2020. A Gagnoa, certains élèves du Lycée ont délogé ceux des collèges privés, les empêchant de suivre normalement les cours.

Publicité

Dans la ville de Daloa, un élève a succombé aux blessures, après avoir reçu un coup de couteau à la gorge, et est mort, parce qu’il voulait empêcher les envahisseurs de les déloger.

Dans le district d’Abidjan, la capitale ivoirienne, depuis le 28 novembre 2019, les cours ont été perturbés dans une dizaine d’établissements scolaires.

C’est dans cette optique que le préfet Vincent Toh Bi Irié avait lancé un appel aux parents d’élèves, les incitant à parler à leurs enfants.

« Parents, prenez vos responsabilités. Contrôlez et parlez à vos enfants. Toute la communauté éducative commence à être exténuée par la turbulence de beaucoup d’enfants vis-à-vis de qui les parents ont totalement démissionné. », a-t-il déclaré sur son compte Facebook le 4 décembre, soulignant que certains parents ne savaient « même pas que leurs enfants étaient les plus grands perturbateurs d’Abidjan ».

Depuis plusieurs semaines, les services de Police sont engagés sur toute l’étendue du territoire national, dans la sensibilisation des élèves sur les inconvénients liés au phénomène des congés scolaires anticipés qui sévit depuis plusieurs années.

La ministre de l’Education Nationale Kandia Kamissoko Camara n’a pas encore fait de déclaration.

Tags

SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

3 commentaires

  1. Trop c’est trop, cette situation a trop durée et les autorités doivent prendre une mesure plus que drastique, comment comprendre que quelqu’un qui est censé aller à l’école, apprendre et devenir une grande personne tenterait de d’hipotequer ce lendemain là,à mon humble avis EN LIEU ET PLACE DES POLICIERS, IL FAUT DES DES GENDARMES QUI LEUR APPRENDRONT CE QUE C’EST QUE LA VIE POUR CERTAINS ET CE QUE C’EST QUE NE.PAS SE CONFORMER AUX REGLES D’UN ETAT DIT SOUVERAIN FACE A DE TEL AGISSEMENTS, CAR APRES CE SONT LEA MEME QUI SONT LES PREMIER A DIRE QUE L’ON ENSEIGNE PAS BIEN EN COTE D’IVOIRE, MAIS LA QUESTION QUE JE ME POSE EST QUE COMMENT VOULEZ-VOUS UME.ECOLE DE QUALITE SI VOUS ALLER A L’ENCONTRE DES REGLES???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer